Le quai de Ouistreham

1
2
3
4
5

Théâtre 14 , Paris

Du 22 septembre au 03 octobre 2020
Durée : 1 heure environ

CONTEMPORAIN

,

Documentaire

,

Seul(e) en scène

,

Société

Ni pièce de théâtre, ni fiction, c’est un récit journalistique qui est joué et mis en scène. La vie de femmes de ménage en temps de crise. On se souvient de la sortie retentissante du livre de Florence Aubenas en 2010, Le Quai de Ouistreham. La journaliste y racontait son immersion totale durant six mois dans le monde des travailleuses précaires.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les recommandations sanitaires d’accueil du public sont appliquées strictement : masques pour chaque spectateur, gel hydro-alcoolique à disposition à l’entrée et sortie des salles, espaces d’accueil aménagés pour respecter la distanciation physique, aérations des espaces.
Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

Le quai de Ouistreham

De

Florence Aubenas

Mise en scène

Louise Vignaud

Avec

Magali Bonat

  • Un témoignage poignant

Ni pièce de théâtre, ni fiction, c’est un récit journalistique qui est joué et mis en scène. La vie de femmes de ménage en temps de crise. On se souvient de la sortie retentissante du livre de Florence Aubenas en 2010, Le Quai de Ouistreham. La journaliste y racontait son immersion totale durant six mois dans le monde des travailleuses précaires.

Florence Aubenas témoigne et raconte. Ce livre a rendu visible ce que l’on ne veut pas voir : la misère au quotidien de ces femmes de l’ombre. Mais aussi leur volonté de bien faire, l’exigence de ce métier méprisé dans un monde en crise. Près de dix ans après cette expérience, la metteuse en scène Louise Vignaud et la comédienne Magali Bonat s’approprient ce texte et font entendre la parole de ces femmes qui récurent, astiquent, briquent. Celles qui commencent à travailler quand nous ne sommes plus dans nos bureaux, dans nos locations de vacances, dans un ferry à quai. Pour que le monde des autres, le nôtre, soit propre coûte que coûte. Pratiquement sans décor, sans accessoire, dans un rapport frontal au public, le jeu est lui aussi extrêmement sobre, laissant toute la place au témoignage.

Durant une heure, seule au plateau, Magali Bonat recrée les situations, les interroge, nous interroge avec tendresse, humour et sincérité. Le plateau devient un lieu d’enquête et de questionnement. Un lieu de prise de conscience, toujours aussi nécessaire.

  • La presse

« Avec force et simplicité, elle transforme ces employées trop souvent oubliées en femmes puissantes. » Les Echos

« Son récit, dénué de pathos, dans une langue orale vibrante, est merveilleusement bien porté par un jeu sans condescende qui transpire l’humanité. La direction d’actrice de Louise Vignaud est minutieuse, c’est du travail d’orfèvre. » Stéphane Capron, sceneweb

« Seule sur le plateau, la comédienne se chauffe au bois de l'écriture, son corps sec accusant peu à peu la fatigue et l'usure dont le récit rend compte. Implacable. Et incontournable. » Télérama sortir TT

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le quai de Ouistreham

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment