Le Tartuffe

Nogent-sur-Marne (94)
le 21 mars 2014
2 heures

Le Tartuffe

CLASSIQUE Terminé

Comédie en cinq actes et en vers, Le Tartuffe fit scandale dès sa création en 1664. Dans sa mise en scène, Monique Hervouët ne s'attache pas qu'au fanatisme religieux, elle cherche à décrypter la mécanique de tous les fanatismes et donne une perspective très moderne à ce grand texte de Molière.
  • Le contexte et les conséquences de l’irruption du fanatisme religieux

Le Tartuffe ou l'histoire d'un faux dévot parvenant à berner son monde, et en premier lieu, le naïf Orgon.

En retardant son entrée au 3e acte, Molière nous le confirme : ce n’est pas Tartuffe le personnage principal de ce drame en alexandrins.

La pièce, qui fit scandale dès sa création en 1664, propose infiniment plus que l’image grotesque d’un faux dévot lubrique et intéressé : elle nous expose le contexte et les conséquences de l’irruption du fanatisme religieux au sein d’une communauté nantie.

Proche du pouvoir, Orgon semble au mieux sur l’échelle de la réussite sociale. Et même s’il paraît quelque peu intimidé par sa mère, il n’a rien d’un pantin crédule de comédie.

Qu’est-ce donc qui le pousse à accueillir chez lui ce mystérieux fanatique ? De quoi est faite la culpabilité profonde qui l’amène à élever Tartuffe au rang de rédempteur ? Quelle(s) faute(s) a-t-il donc à expier auprès de ce gourou domestique ? S’attachant à éclairer cette triple énigme, Monique Hervouët signe un spectacle qui interroge les thématiques contemporaines de la pièce de Molière et décrypte la mécanique de tout fanatisme.

Libérés de la lecture classique du texte, les comédiens s'en donnent à cœur joie pour rendre à Molière une spontanéité réjouissante et une résonance très actuelle. Monique Hervouët a su faire de Tartuffe un personnage singulier et inattendu qui contribue à faire toute la saveur de ce spectacle.

  • Presse

« Portée par un Tartuffe totalement atypique, freluquet dictatorial en pull-over informe, et par un Orgon à l’ouest, géant hébété et amoureux de son gourou, la comédie quitte sa trajectoire classique pour atteindre des zones plus troubles, aux confins du masochisme. Une fabuleuse machine à faire rire. » Ouest France

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre Antoine Watteau

Place du théâtre (quartier de la Mairie) 94130 Nogent-sur-Marne

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Librairie/boutique Salle climatisée Val-de-Marne Vestiaire
  • RER : Nogent - Le Perreux à 187 m
  • Bus : Nogent-le-Perreux RER à 51 m, Nogent - Le Perreux à 56 m, Nogent-le-Perreux à 66 m
  • Voiture : Autoroute A4, au niveau de la Porte de Bercy en venant de Paris, prendre la sortie n° 5 “Nogent-sur-Marne”, rester sur la voie de gauche.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Antoine Watteau
Place du théâtre (quartier de la Mairie) 94130 Nogent-sur-Marne
Spectacle terminé depuis le vendredi 21 mars 2014

Pourraient aussi vous intéresser

Les Démons

Comédie-Française - Salle Richelieu

- 22%
Montaigne, les Essais

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 50%
Le menteur

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 11%
Comme il vous plaira

Théâtre Hébertot

Spectacle terminé depuis le vendredi 21 mars 2014