La mélancolie des dragons

1
2
3
4
5

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines , Montigny-le-Bretonneux

Le 11 mars 2016
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Les anti-héros naïfs, drôles, charmants que met en scène Philippe Quesne ont des cheveux sur les épaules et des T-shirts noirs, ils écoutent du hard rock à plein volume dans leur voiture en panne dans la neige au milieu de nulle part. Une machine à bulles, quelques accessoires. Mais sitôt disparus ils ont emporté avec eux leur énigme. Et ce soupçon : les vrais dragons ne seraient-ils pas invisibles ?
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 11 mars 2016

 

Photos & vidéos

La mélancolie des dragons

De

Philippe Quesne

Mise en scène

Philippe Quesne

Avec

Isabelle Angotti

,

Rodolphe Auté

,

Joachim Fosset

,

Cyril Gomez-Mathieu

,

Sébastien Jacobs

,

Victor Lenoble

,

Emilien Tessier

,

Gaëtan Vourc'h

Du Moyen-Âge à Woodstock, les hommes qui ont voulu sauver le monde se sont toujours laissé pousser les cheveux.

  • La beauté simple

Les dragons surgissent quand on ne les attend pas. Mais pour le savoir, il faut au moins avoir combattu une fois dans sa vie un dragon. Et en être revenu vivant. Rien ne dit que ce ne soit pas le cas des héros que met en scène Philippe Quesne – connaisseur incollable en matière d’animaux fantastiques. Cheveux sur les épaules et T-shirts noirs, en panne dans la neige au milieu de nulle part, ils écoutent du hard rock à plein volume dans leur voiture. Comment sont-ils arrivés là, on l’ignore. En tout cas ils n’ont pas l’air méchants.

Ils vivent dans un monde très simple où le mystère survient sur la pointe des pieds. Ce sont des artistes à leur manière. Des anti-héros naïfs, drôles, charmants. Il ne leur faut presque rien pour transfigurer la réalité. Une machine à bulles, quelques accessoires. Mais sitôt disparus ils ont emporté avec eux leur énigme. Et ce soupçon : les vrais dragons ne seraient-ils pas invisibles ?

  • La presse

« La Mélancolie des dragons respire la nécessité toujours renouvelée de donner du possible, d’ouvrir des mondes, de réinventer des manières d’être au quotidien. Philippe Quesne pose un geste artistique simple et infiniment généreux : mettre à disposition tous les éléments d’une création pour que les personnes en présence, public tout autant que performers puissent participer à l’avènement des choses. » Smaranda Olcèse, Inferno, 9 janvier 2015

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La mélancolie des dragons

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment