Philippe Quesne

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Crash Park, la vie d'une île jusqu'à 33% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nanterre - Amandiers Nanterre | du 20 novembre au 11 décembre 2018 | Durée : 1h45
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 16,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Philippe Quesne - L’effet de Serge

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nanterre - Amandiers Nanterre | du 04 octobre 2015 au 10 avril 2016 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 10 avril 2016

 

Philippe Quesne

  • Courte biographie

Né en 1970.
Après des études d’arts plastiques à l’École Estienne et aux Arts Décoratifs de Paris, il réalise à partir de 1992, de nombreuses scénographies pour des spectacles de théâtre ou des opéras. Parallèlement il intervient dans différents domaines : projections d’images pour des performances ou des concerts, scénographies d’expositions, créations de bande-sons, graphisme, réalisation de films vidéo, etc.
En 2003 il fonde la Cie Vivarium Studio pour créer et mettre en scène son premier spectacle La Démangeaison des ailes qui s’est joué en France et à l’étranger. Depuis, Il travaille à l’élaboration de nouveaux spectacles et performances, notamment en 2004 et 2005, les différentes versions Des Expériences (galerie, forêt, sous-bois urbain, etc.).
En janvier 2006 il présentera une nouvelle création D’après Nature au Théâtre de la Bastille, avec le même groupe de travail.

  • Philippe Quesne se livre à l’autopsie de nos rêveries aériennes

“ La grande chute est celle qu’on fait du haut de l’innocence ” disait Heiner Müller. La dégringolade serait-elle expérience initiatique ? Sans doute, tout comme l’envol pousse nos rêves toujours plus loin, tout comme l’appel de l’ailleurs ne cesse de nous démanger, irrépressiblement. Ainsi virevolte le monde… aspiré vers les airs mais attiré par la terre, irrémédiablement lesté par la gravité. Tentatives et échecs, désirs et désillusions, blessures et chutes ponctuent la traversée des jours.

Philippe Quesne, jeune plasticien et scénographe, se livre ainsi à l’autopsie de nos rêveries aériennes, fouille dans les légendes, examine la question en tous sens, prenant “ la démangeaison des ailes ” comme une métaphore traversant toute l’histoire des arts. Mi-enquête, mi-inventaire, cette “ revue-spectacle ” glane de-ci de-là dans la littérature, la
musique, la peinture et les sciences les multiples fragments de sa poétique du collage : textes, images, sons, interviews, reconstitutions de performances d’artistes ou encore interventions de vrais faux personnages (tel ce disk-jokey amateur de musique planante ou cet ingénieur informaticien spécialiste de simulation de vols) composent les éléments de cette expérience spectaculaire autour de l’envol et de la retombée.

Gwénola David,
à propos de La démangeaison des ailes n°1
au Festival Frictions de Dijon
du 30 mai au 1er juin 2003

Avis du public : Philippe Quesne

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS