La Traviata

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 25 novembre au 23 décembre 2020
Durée : 3h05 avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Sélection Musique

,

Opéra

,

En langue étrangère

Cette production du chef‑d’oeuvre de Verdi signe son retour au Palais Garnier et arrache Violetta au XIXe siècle pour la plonger au coeur de notre temps. Jeune metteur en scène surdoué, Simon Stone aime s’emparer des oeuvres du répertoire dramatique pour les entraîner vers des territoires intimes. Il a fait avec La Traviata ses débuts très attendus à l’Opéra national de Paris. En langue italienne, surtitrage en français et en anglais.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 159,50 €

Prix tous frais inclus


Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

La Traviata

De

Francesco Maria Piave

,

Giuseppe Verdi

Mise en scène

Simon Stone

Direction musicale

James Gaffigan

Avec

Frédéric Antoun

,

Bernard Arrieta

,

Jean-Luc Ballestra

,

Maciej Kwasnikowski

,

Tomislav Lavoie

,

Marion Lebègue

,

Zuzana Markova

,

Peter Mattei

,

Michal Partyka

,

Hyun-Jong Roh

,

Slawomir Szychowiak

,

Catherine Trottmann

En langue italienne, surtitrage en français et en anglais.

  • Opéra en 3 actes (1853)
« Je veux des sujets nouveaux, nobles, grands, variés et audacieux. Audacieux jusqu'à l'outrance, nouveaux dans la forme et se prêtant bien à la composition... », écrit Verdi en 1853. En s’emparant du célèbre roman La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas, Verdi aborde dans une époque marquée par le patriarcat, l’histoire tragique d’un amour impossible entre une courtisane et un jeune bourgeois. Violetta est une femme passionnée, émouvante et scandaleuse, impuissante face au poids des conventions sociales.
Simon Stone, connu pour ses relectures et réécritures des grands textes classiques et pour ses scénographies hyperréalistes, s’empare de La Traviata et la replace dans le Paris d’aujourd’hui. Sa « Violetta 2.0 » s’impose comme un personnage public, qui évolue dans un milieu excessif, obsédé par le paraître, en quête d’une reconnaissance que les réseaux sociaux semblent promettre.

D'après Alexandre Dumas Fils, La Dame aux camélias
Décors : Bob Cousins
Costumes : Alice Babidge
Lumières : James Farncombe
Chef des Choeurs : Alessandro Di Stefano
Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La Traviata

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment