La France, Empire

3 avis
Paris 11e

du 3 avril au 27 juin 2024 2h

La France, Empire

De son enfance picarde au démantèlement de l’Empire Républicain, Nicolas Lambert propose dans ce nouveau documentaire de création de feuilleter quelques pages manquantes de notre histoire nationale. À partir de 16 ans.

À partir de 16 ans.

  • Les pages manquantes de notre histoire nationale

De son enfance picarde au démantèlement de l’Empire Républicain, Nicolas Lambert propose dans ce nouveau documentaire de création de feuilleter quelques pages manquantes de notre histoire nationale. Des absences, des vides que nous portons peut-être ensemble, comme d’encombrants secrets de famille.

Après la trilogie L'A-Démocratie consacrée au pétrole, au nucléaire et à l'armement, La France, Empire s'inscrit dans la série Le Théâtre des Opérations. Histoire de comprendre la manière dont la France s'en-va-t-en-guerre.

  • Note d'intention

« Nous devrions nous autoflageller, regretter la colonisation, je ne sais quoi encore ! » Un Premier ministre de la Vème République, dans les années 2020.

Dans une nation, le pouvoir politique demande généralement aux citoyens d’adhérer très jeunes à un récit national. C’est de bonne guerre… Mais, en France, le récit abordé lors de l’apprentissage scolaire évite le passé impérial dont a hérité la République.

Quel héritage, pourtant ! Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, l’ensemble des territoires contrôlés par Paris — en Asie, en Afrique, en Amérique — forme un empire gigantesque. L’histoire de cet empire semble aujourd’hui invisible. Tout comme son démantèlement, quand la France a voulu le conserver au prix de guerres considérables.

En tout cas, Lambert, le raconteur, ne l’aurait pas vu. Ni dans ses manuels scolaires ni dans ceux de sa fille. Aucune guerre au Cameroun, aucun écrasement d’insurrection en Syrie ou à Madagascar, aucun tapis de bombe à Hai Phòng ni à Sétif. Rien ne semble troubler le récit national des « Trente Glorieuses » années de notre « après-guerre », sinon peut-être une « Guerre d’Algérie » apparue en ces termes en 1999, là où il ne fallait jusqu’alors déplorer que des « événements ».

Marianne, elle-même, se souvient-elle de cet Empire qu’elle n’a pas voulu perdre ? « Il faut tourner la page » de notre histoire impériale, nous demandent régulièrement nos chefs d’État. Mais aujourd’hui, alors que le XXIème siècle aborde son deuxième quart, encore faudrait-il pouvoir la lire, la dire, ne serait-ce que dans l’espace public ou sur les bancs de l’éducation… « nationale ».

Sélection d’avis du public

Militant Par JpierreA - 7 mai 2024 à 15h43

Cette plaidoirie contre l'empire français est intéressante, mais elle n'éclaire qu'un aspect de l'histoire. Le sentiment de culpabilité qu'elle suscite n'est pas nécessairement constructif. Sur le plan formel, le spectacle est long et peu structuré. Dans l'ensemble, c'est un spectacle assez moyen selon moi.

"Le temps béni des colonies..." Par Brigitte S. - 2 mai 2024 à 22h29

Nicolas Lambert nous expose une analyse détaillée de l'évolution de "notre Pays", dans sa forme, sa superficie et son histoire. Selon la société les "hauts faits d'armes" source de fierté et de rodomontades ont couvert d'un voile "pudique" des assassinats et des faits de violence sordides. Dissert et riches d'enseignements.

Connaissons-nous l'Histoire de la décolonisation française ? Par François L. - 14 avril 2024 à 11h28

Nicolas Lambert nous convie à un excellent spectacle documentaire et engagé sur la décolonisation, le « démantèlement de l’Empire » colonial français. Il s’appuie sur ses talents de conteur d’histoires pour interpréter un excellent raconteur d’Histoire. Il a su trouver un prétexte (la correction d’un devoir d’éducation civique de sa fille) pour nous livrer une forme plaisante et bien troussée, se permettant même de cabotiner un peu quand il met en œuvre ses dons d’imitateur, ce qu’on lui pardonne volontiers tant cela nous fait rire ou nous émeut. Le fond est dense et bien documenté. Il est également engagé, très bien argumenté. Ce faisant, il pourrait prendre le risque de ne « faire pleuvoir que là où c’est déjà mouillé », risque à relativiser : 1) son œuvre présente de réelles qualités didactiques qui seront appréciées des spectateurs connaissant peu le sujet ; 2) même ceux qui s’y intéressent et partagent son point de vue apprendront réellement sur les errements de la France coloniale après 1945 ; 3) enfin, j’ai la faiblesse de croire que les nostalgiques de la France coloniale pourraient être au moins un peu ébranlés par certains des arguments mis en avant par N. Lambert. Ne ratez pas ce spectacle fort !

Synthèse des avis du public

4,0 / 5

Pour 3 Notes

67%
0%
0%
33%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 3 5
Militant Par JpierreA (18 avis) - 7 mai 2024 à 15h43

Cette plaidoirie contre l'empire français est intéressante, mais elle n'éclaire qu'un aspect de l'histoire. Le sentiment de culpabilité qu'elle suscite n'est pas nécessairement constructif. Sur le plan formel, le spectacle est long et peu structuré. Dans l'ensemble, c'est un spectacle assez moyen selon moi.

"Le temps béni des colonies..." Par Brigitte S. (404 avis) - 2 mai 2024 à 22h29

Nicolas Lambert nous expose une analyse détaillée de l'évolution de "notre Pays", dans sa forme, sa superficie et son histoire. Selon la société les "hauts faits d'armes" source de fierté et de rodomontades ont couvert d'un voile "pudique" des assassinats et des faits de violence sordides. Dissert et riches d'enseignements.

Connaissons-nous l'Histoire de la décolonisation française ? Par François L. (179 avis) - 14 avril 2024 à 11h28

Nicolas Lambert nous convie à un excellent spectacle documentaire et engagé sur la décolonisation, le « démantèlement de l’Empire » colonial français. Il s’appuie sur ses talents de conteur d’histoires pour interpréter un excellent raconteur d’Histoire. Il a su trouver un prétexte (la correction d’un devoir d’éducation civique de sa fille) pour nous livrer une forme plaisante et bien troussée, se permettant même de cabotiner un peu quand il met en œuvre ses dons d’imitateur, ce qu’on lui pardonne volontiers tant cela nous fait rire ou nous émeut. Le fond est dense et bien documenté. Il est également engagé, très bien argumenté. Ce faisant, il pourrait prendre le risque de ne « faire pleuvoir que là où c’est déjà mouillé », risque à relativiser : 1) son œuvre présente de réelles qualités didactiques qui seront appréciées des spectateurs connaissant peu le sujet ; 2) même ceux qui s’y intéressent et partagent son point de vue apprendront réellement sur les errements de la France coloniale après 1945 ; 3) enfin, j’ai la faiblesse de croire que les nostalgiques de la France coloniale pourraient être au moins un peu ébranlés par certains des arguments mis en avant par N. Lambert. Ne ratez pas ce spectacle fort !

Informations pratiques

Théâtre de Belleville

94, rue du faubourg du temple 75011 Paris

Belleville République Salle climatisée
  • Métro : Belleville à 210 m
  • Bus : Faubourg du Temple - Piver à 32 m, Goncourt à 254 m, Belleville à 271 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre de Belleville
94, rue du faubourg du temple 75011 Paris
  • Placement libre

    de 13,5 à 30,5 €

  • Tarif -30 ans, +65, chômeur, RSA (justif.)

    20 €

  • Tarif -26 ans (sur justificatif)

    13,5 €

Pourraient aussi vous intéresser

Monsieur Motobécane

Petit Saint-Martin

- 31%
Big Mother

Théâtre des Béliers Parisiens

La Loi du marcheur

Théâtre de la Bastille

- 27%
Eva Rami - Va aimer !

Pépinière Théâtre

Réserver à partir de 13,5 €