Je ne suis pas de moi

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 08 au 19 juin 2021

CONTEMPORAIN

,

Burlesque

Denis Lavant partage la scène avec Samuel Mercer, autre clown métaphysique. Le duo se lance dans l’exploration des Carnets, plongée dans le burlesque désespéré d’une œuvre à mille entrées, pleine de noirceurs et de drôleries, de détours philosophiques et d’alcôves surréalistes.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 34,50 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Je ne suis pas de moi

De

Roland Dubillard

Mise en scène

Charlotte Escamez

,

Maria Machado

Avec

Denis Lavant

,

Samuel Mercer

Le sport, l’art, la vie, l’amour et le néant. En mille pages de notes, Les Carnets en marge de Roland Dubillard drainent pensées et rêveries, absurdes et percutantes, matières à méditations. Journal d’un fou de génie, truffé de pièges et de jeux de piste, de saynètes et d’aphorismes, Les Carnets rédigés entre 1947 et 1997 explosent de tours de magie, de folies de langage, qui consolent du monde inexplicable.

À l’acteur, metteur en scène, dramaturge, auteur de poèmes et de nouvelles, le Rond-Point consacre un festival en 2004, avec pièces, rencontres et surprises, dont Madame fait ce qu’elle dit. Il confie et dédie alors cette ultime œuvre à sa compagne Maria Machado, qui orchestre aujourd’hui avec Charlotte Escamez, écrivaine et secrétaire littéraire de Dubillard entre 2001 et 2011, l’adaptation des Carnets. Jacques Gamblin et François Morel jouent les duels des Diablogues en 2008. Couronné de Molières, du grand prix de l’Académie française, du prix des Poètes, de la SACD ou de l’Humour noir, Dubillard meurt à l’automne 2011. Quelques mois plus tard, Pierre Richard interprète au Rond-Point sa Maison d’os.

Acteur hors norme au cinéma comme au théâtre, Denis Lavant partage la scène avec Samuel Mercer, autre clown métaphysique. Le duo se lance dans l’exploration des Carnets, plongée dans le burlesque désespéré d’une œuvre à mille entrées, pleine de noirceurs et de drôleries, de détours philosophiques et d’alcôves surréalistes.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Je ne suis pas de moi

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment