Hinkemann

Stanislas Nordey joue la tragédie bouleversante et révoltée d’un soldat qui revient de guerre émasculé.
Christine Letailleur met en scène la tragédie d’un soldat qui revient de guerre émasculé. Stanislas Nordey joue le rôle du héros vaincu, à qui Ernst Toller a laissé l’arme de la poésie : un lyrisme halluciné, concret, seul capable de regarder en face le cauchemar d’une époque.

« Cette époque n’a pas d’âme. Je n’ai pas de sexe. Où est la différence ? »

  • La tragédie d'un homme

Ernst Toller, un des grands dramaturges expressionnistes, appartient à cette génération d’écrivains qui répondit par l’art aux traumatismes de la Grande Guerre. Enrôlé volontaire à 20 ans, ce qu’il vit au front le fit basculer définitivement dans la cause pacifiste et révolutionnaire ; son engagement lui valut d’être incarcéré six ans sous la République de Weimar. C’est en prison qu’il commença à écrire pour le théâtre et qu’il composa Hinkemann, histoire bouleversante et révoltée d’un soldat qui revient de guerre émasculé. Tel un Woyzeck du XXe siècle, mais stigmatisé dans son corps, l’ouvrier Hinkemann voit s’éloigner sa femme et devient un phénomène de foire : il est réduit à égorger des rats à pleines dents devant les badauds pour gagner sa vie.

C’est après avoir mis en scène Sade, Jahnn, Sacher-Masoch, Wedekind - auteurs pour qui l’érotisme est une subversion radicale - que Christine Letailleur a choisi de raconter cette tragédie d’un homme sans sexe. Et c’est à Stanislas Nordey, qui participe depuis le début à son aventure artistique, qu’elle a confié le rôle d’Hinkemann. Un héros vaincu, à qui Toller a laissé l’arme de la poésie : un lyrisme halluciné, concret, seul capable de regarder en face le cauchemar d’une époque.

  • La presse

« Dans la lumière sombre de sa belle mise en scène, Christine Letailleur nous fait découvrir la finesse, le courage, la lucidité de cet auteur. Admirablement servi par Stanislas Nordey (…) et par la délicate Charline Grand. » J.V., Le Canard enchaîné, 15 avril 2015

« Derrière les personnages au couteau de Toller, qui ne s'enlisent dans nulle complaisante psychologie, qui passent de séquence en séquence comme dans un montage cinéma expressionniste, rapide, Christine Letailleur fait jaillir l'impossible douceur des choses et des êtres, la tragédie de l'Histoire et les tragédies de nos histoires. Par sa direction d'acteurs, elle sait intérioriser les blessures du monde. » Fabienne Pascaud, Télérama TT, 12 avril 2015

« Une œuvre au noir. Terrible, irrémédiable. (...) Et l’on est touché, enfin, parce que Stanislas Nordey le joue magnifiquement, cet homme amputé, broyé, qui incarne tout un corps social. Le spectacle tient vraiment sur lui, sur son jeu sobrement émouvant, dense, et sur la pièce elle-même, sur la voix de Toller, qui nous parle directement aujourd’hui. » Fabienne Darge, Le Monde, 4 avril 2015

«  Christine Letailleur présente aujourd’hui une mise en scène d’une rare sensibilité. (...) C’est peu de dire que ce texte est une charge contre la guerre. Mais Toller va encore plus loin dans cette pièce conçue comme une plongée dans le drame d’un personnage confronté au plus profond de lui-même à une souffrance morale qui l’isole de ses semblables. » Hugues Le Tanneur, Libération, 30 mars 2015

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

La Colline (Théâtre National)

15, rue Malte Brun 75020 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Gambetta Librairie/boutique Restaurant Salle climatisée Vestiaire
  • Métro : Gambetta à 73 m
  • Bus : Gambetta - Pyrénées à 53 m, Gambetta à 57 m, Gambetta - Cher à 144 m, Gambetta - Mairie du 20e à 150 m
  • Station de taxis : Gambetta
    Stations vélib  : Gambetta-Père Lachaise n°20024 ou Mairie du 20e n°20106 ou Sorbier-Gasnier
    Guy n°20010

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

La Colline (Théâtre National)
15, rue Malte Brun 75020 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 19 avril 2015

Pourraient aussi vous intéresser

- 20%
Courgette

Tristan Bernard

Denali

Studio Marigny

- 32%
Ether

Théâtre de la Cité Internationale

- 25%
Fin de partie

Théâtre de l'Atelier

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

Spectacle terminé depuis le dimanche 19 avril 2015