Fracas

1
2
3
4
5

Théâtre de Belleville , Paris

Du 26 novembre au 08 décembre 2013
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

L’improbable troupe de Fracas est composée de « pas pareils », de « pareils » ; d’actrices et d’acteurs en situation de handicap, d’anciens détenus, de SDF, d’un auteur, d’une chorégraphe, d’une costumière, et d’amis, chevronnés du plateau mais sauvages comme des saumons de rivière…
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 08 décembre 2013

 

Photos & vidéos

Fracas

De

Olivier Brunhes

Mise en scène

Olivier Brunhes

Avec

Baptiste Amann

,

Olivier Brunhes

,

Thomas Caspar

,

Nathanaël Favory

,

Christelle Journet

,

Frédérique Keddari-Devisme

,

 Kemso

,

Nadia Sadji

,

Lyn Thibault

,

Alice Varenne

,

Séverine Vincent

,

Vincent Winterhalter

  • Une improbable troupe pour exprimer la violence, la misère et le dérèglement

« L’improbable troupe de Fracas est composée de « pas pareils », de « pareils » ; d’actrices et d’acteurs en situation de handicap, d’anciens détenus, de SDF, d’un auteur, d’une chorégraphe, d’une costumière, et d’amis, chevronnés du plateau mais sauvages comme des saumons de rivière…

Normal ? Pas normal ? Handicap ? Folie ? C’est quoi, au juste, cette histoire de différence ?

Nous cherchons à parler de ces moments où la vie bascule irréversiblement ; lorsqu’on passe à travers le miroir, lorsqu’on réalise qu’on n’est plus dans les canons des normes. Les moments de rupture.

Je ne cherche pas à traiter l’anecdote, le témoignage. Je cherche à écrire la pulsion qui déclenche la violence, la misère, le dérèglement, l’internement. Je cherche à trouver le chant qui pourrait exprimer ces instants de prise de conscience nouvelle, ces raptus. Ce sont des esclaves qui, dans des champs de coton, se sont mis à chanter pour transcender leurs détresses : le blues est né, il nous émeut. C’est un chant (au sens poétique du terme), un pot-pourri d’images, de paroles jetées en pâture que je souhaite restituer dans ce spectacle. »

Olivier Brunhes

Par la compagnie L'art éclair.

  • La presse en parle

« Olivier Brunhes est une belle personne, un auteur de grand talent dont certains textes ont été lus à la Comédie Française, il a surtout publié l’an dernier son premier roman La nuit du chien chez Actes Sud en 2011. Une écriture fulgurante sur le monde comme il ne va pas. » Édith Raddoport, Cassandre

« Fracas, les mots qui frappent : le metteur en scène Olivier Brunhes mêle les témoignages de personnes handicapées, incarcérées ou sans toit dans ce spectacle à couper le souffle » Le Parisien

« Pas « d’anecdotes touchantes », pas de confessions à vous tirer des seaux de larmes, pas de larmes, de la rage. Le cri du chœur que forment ces neuf-là, sur le plateau nu (...) La force du spectacle vient en partie de la distance que créé l’écriture (reconnaissable) d’Olivier Brunhes, qui unifie de son phrasé les paroles diffractées de chacun tout en préservant leur identité. » Jean-Pierre Thibaudat, Rue 89

« L'hétérogène et l'homogène y sont liés, les cadres larges et les plans serrés, les individus et le choeur y alternent. (...) En un peu plus d'une heure de spectacle, chacun prend la parole. Certains dansent en de superbes moments. Certains s'affrontent. (...) Rien de larmoyant ou de revendicatif, mais des paroles qui se croisent comme autant d'éclairages sur le monde, comme autant de fragments sur la destinée. C’est très maîtrisé. » Armelle Héliot, Le Figaro

« Parce que l’écorce des êtres parle, on y entend l’illumination des visages, et cela est extraordinaire. Cette fulgurance épanouie parce qu’acceptée, celle de toucher une pierre chaude de soleil, émeut comme la vision d’un oiseau dans le ciel, sauf qu’il s’agit d’hommes et de femmes qui parlent pour nous. Quelle chance, quelle rencontre ! Merci les comédiens, merci Olivier BRUNHES ! » Evelyne trân, Le Monde

« Imaginé comme un chant polyphonique, un pot pourri d'images et d'émotions qui ne raconte aucune histoire en particulier mais tisse un tableau à plusieurs mains de notre monde actuel, " Fracas " est un spectacle à l'image de ces comédiens, comme le dit lui-même Olivier Bruhnes en parlant d'eux, extra-ordinaires, en dehors de toute normalité. Sans complaisance, ni apitoiement, ni voyeurisme, sans jugement, ni dureté, ni amertume, on y parle d'amour, de peur, de normalité, de violence, on y crie, on y danse et on chante aussi, avec une vitalité qui prend parfois aux tripes, et une poésie qui trouve son chemin au milieu de tout ce fatras. Pardon, Fracas. » Cécile B.B. , Froggy's delight

« Fracas déroule un chant joyeux et une implacable exigence de vérité. Sans concession anecdotique ni pathos. » Alexandra Edit, L'Humanité

« Le metteur en scène Olivier Brunhes mêle les témoignages dans ce spectacle à couper le souffle, et laisse le public entre sourire et larmes, tant les mots font écho. » Maris Pierre Bologna, Le Parisien

« Droit devant soi, on ne peut aller bien loin » disait Le Petit Prince à l’aviateur, droit devant soi l’ennui se met un jour en travers de notre route... Personne singulière qu’Olivier Brunhes, aujourd'hui dramaturge et romancier, qui décide de sortir de son cadre habituel pour écouter ceux qui ont « basculé un jour de l’autre côté » (...) Voici en gros l’histoire d’un homme « un peu timbré » qui aime ces « grands fous » que sont les grands acteurs, autant que ces funambules de la vie devenus comédiens au point de les réunir pour monter Fracas. Tout ça donne un mélange explosif et joyeux. » Jeanne Hoffstette, Tatouvu

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Fracas

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment