Et la Terre se transmet comme une langue

1
2
3
4
5

Théâtre de Gennevilliers (T2G) , Gennevilliers

Du 10 au 21 mai 2021
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Poésie

,

Société

Depuis 2011, Stéphanie Béghain (artiste associée au T2G) et Olivier Derousseau sont engagés dans un travail en compagnie d’un texte de Mahmoud Darwich, Et la Terre se transmet comme la langue, traduit par Élias Sanbar. Composé à Paris en 1989, ce texte est une méditation écrite sur un mode épique et lyrique à propos d’exil, de retour mais aussi de maison. La langue arabe a ceci de particulier que le terme al-bayt désigne tout aussi bien « la maison » que le « vers poétique » ; le foyer de la langue serait donc le poème.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €,11 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Et la Terre se transmet comme une langue

De

Mahmoud Darwich

Avec

Stéphanie Beghain

,

Olivier Derousseau

,

Marc Pérennès

Depuis 2011, Stéphanie Béghain (artiste associée au T2G) et Olivier Derousseau sont engagés dans un travail en compagnie d’un texte de Mahmoud Darwich, Et la Terre se transmet comme la langue, traduit par Élias Sanbar. Ce travail a donné lieu à des présentations publiques à La Fonderie au Mans en 2011, au Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine en 2012, au Théâtre de l’Échangeur à Bagnolet en 2016 dans le cadre de journées intitulées Fabrique des regards : Europe et Moyen-Orient, ainsi qu’à Oujda en 2016 à l’occasion de la Biennale d’art contemporain Orienta.

Les formes d’apparition du poème ont chaque fois varié. Ces variations ont toujours été guidées par le souci d’ouvrir et de construire un espace de réception situé, dont l’étude systémique a conduit à des recherches sur la longue histoire de la Palestine, afin de considérer le feuilletage, l’épaisseur historique et existentielle du poème. Composé à Paris en 1989, Et la Terre se transmet comme la langue est une méditation écrite sur un mode épique et lyrique à propos d’exil, de retour mais aussi de maison. La langue arabe a ceci de particulier que le terme al-bayt désigne tout aussi bien « la maison » que le « vers poétique » ; le foyer de la langue serait donc le poème.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Et la Terre se transmet comme une langue

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment