Encore plus, partout, tout le temps

du 7 au 17 décembre 2023
1h45

Encore plus, partout, tout le temps

Y a-t-il un lien entre l’exploitation de la terre et la domination masculine ? La nouvelle création du collectif L’Avantage du doute interroge les logiques de puissance et de rentabilité en croisant ces deux sujets de société. Et c’est une comédie grinçante !

Choisir l’outrance plutôt que la bien-pensance, mettre les pieds dans le plat pour frapper les esprits de nos petites ou grandes défaillances. Avec le collectif L’Avantage du doute, il est toujours permis d’en rire. Un théâtre à hauteur d’humains, frondeurs et drolatiques en diable car si le grand effondrement est au bout du chemin, autant y aller gaiement ! À partir de 14 ans.

À partir de 14 ans.

  • Une comédie grinçante

« Tout le monde regarde Top Chef dans sa chambre et c’est la fin du monde. » Une réplique qui donne le ton.

Entre la farce et le constat accablé, voici un spectacle qui cultive l’art du décalage. Un spectacle pour rire porté par des acteurs et actrices qui entendent bien dédramatiser par les zygomatiques quelques-uns des sujets les plus anxiogènes du moment, de la crise clima-tique à la domination du patriarcat. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit des zombies affamés en toge romaine ni que l’on entend vibrer la voix des temps anciens - qui pourrait être celle de William Blake.

Avec cette bande, il faut s’attendre à ce que cela dérape sans cesse, comme ce dîner entre amis. Attention aux sujets glissants ! On n’aborde pas à la légère le véganisme, le féminisme ou encore la fonte du permafrost. Une conversation anodine peut mener à une guerre sauvage, notamment entre les sexes. Prononcer le mot « collapsologie » et c’est le chaos, la fin de toute civilisation…

Choisir l’outrance plutôt que la bien-pensance, mettre les pieds dans le plat pour frapper les esprits de nos petites ou grandes défaillances. Avec le collectif L’Avantage du doute, il est toujours permis d’en rire. Un théâtre à hauteur d’humains, frondeurs et drolatiques en diable car si le grand effondrement est au bout du chemin, autant y aller gaiement !

  • La presse

« Entre environnement et féminisme, la dernière création du collectif prend à bras le corps les questions brûlantes de notre société d'aujourd'hui dans un style farcesque où l'humour sauve du désespoir. » RFI

« Voilà un spectacle qui fait du bien à la fois aux angoissé·e·s du climat et aux énervé·e·s des structures patriarcales. Voilà un spectacle qui fait rire, qui soulage, qui se moque, qui porte une parole engagée et véhicule autant d’auto dérision. Voilà un spectacle d’écritures de plateaux avec des tirades à tomber, des punchlines mémorables et des numéros d’actrices et d’acteurs remarquables ». Sceneweb.fr, Eric Demey 

« L’esprit de sérieux est allergique au mélange des genres. Comique et tragique, superficiel et profond, grave et léger. Avec leur nouveau spectacle, les membres du collectif L’Avantage du doute réussissent ce pari audacieux. » La Terrasse, Catherine Robert

« Prenez la crise environnementale. Et d'autres thèmes ultrasensibles : l'exploitation des femmes, la domination masculine. Ajouter de l'humour noir, de l'autodérision, des blagues à deux balles. Et voilà un spectacle aussi marrant qu'intelligent. » Le Canard Enchaîné, Mathieu Pérez

« C’est d’une drôlerie pertinente et d’une efficacité redoutable. On ne cesse d’être surpris par leurs propos et par les images qu’ils ont su faire naître, comme cet ours en perdition sur la banquise. Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas, Nadir Legrand et le nouveau venu Maxence Tual, échappé des Chiens de Navarre, nous ont régalés de leurs esprits créatifs. » L'Œil d'Olivier, Marie-Céline Nivière

« Les spectateurs rient pour ne pas pleurer. Le collectif, d'une certaine façon, est entré dans l'âge adulte. En dignes héritiers d'une Claire Bretécher, ils signent des vignettes où la critique sociale le dispute aux traits d'esprit. Surtout se dessine en creux un autoportrait de groupe, des comédiens revenus de pas mal de choses, y compris la maternité – la plus belle partie de la pièce. » Les Échos, Philippe Noisette

« La nouvelle création s’appelle Encore plus, partout, tout le temps. Comme les précédentes, elle re pose sur la démocratie propre àL’Avantage du doute. Chaque membre travaillé dans son coin sur un sujet qui lui est cher, des discussions collectives décident du grain à moudre, et un spectacle naît, en respectant toujours les mêmes règles : les interrogations des uns sont partagées par les autres,et le collectif entraîne le pu blic dans son jeu, d’une manière allègre. » Le Monde, Brigitte Salino

Sélection d’avis du public

Oheyyyyyy ! Par Benjamin H. - 17 juin 2022 à 14h34

Le meilleur spectacle auquel j'ai assisté cette année !

Synthèse des avis du public

5,0 / 5

Pour 1 Notes

100%
0%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 1 5
Oheyyyyyy ! Par Benjamin H. (4 avis) - 17 juin 2022 à 14h34

Le meilleur spectacle auquel j'ai assisté cette année !

Informations pratiques

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête

Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Cartoucherie
  • Métro : Château de Vincennes à 1 km
  • Bus : Cartoucherie à 174 m, Plaine de la Faluère à 366 m
  • Navette : Sortir en tête de ligne de métro, puis prendre soit la navette Cartoucherie (gratuite) garée sur la chaussée devant la station de taxis (départ toutes les quinze minutes, premier voyage 1h avant le début du spectacle) soit le bus 112, arrêt Cartoucherie.

    En voiture : A partir de l'esplanade du château de Vincennes, longer le Parc Floral de Paris sur la droite par la route de la Pyramide. Au rond-point, tourner à gauche (parcours fléché).
    Parking Cartoucherie, 2ème portail sur la gauche.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête
Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 17 décembre 2023

Pourraient aussi vous intéresser

Partenaire
- 37%
L'Éducation de Rita

Le Funambule Montmartre

Partenaire
- 29%
L'incroyable épopée de François 1er

Théâtre de la Contrescarpe

- 27%
Les quatre sœurs March

Théâtre le Ranelagh

Chers parents

Théâtre de Paris - Salle Réjane

Spectacle terminé depuis le dimanche 17 décembre 2023