Prochainement à l’affiche

La légende de Bornéo

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine Vitry sur Seine | le 15 mars 2020 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Sélection Comédie, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

De l'avantage du doute - La Caverne

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Parc de la Villette - Grande Halle Paris | du 16 au 17 novembre 2019 | Durée : 1 heure
JEUNE PUBLIC, Familial, Avec les ados, Philosophie, Primaire

Spectacle terminé depuis le 17 novembre 2019

 

Judith Davis

  • Formation

Elle obtient en 2004 un DEA de philosophie à la Sorbonne. En 2001, elle suit le travail de l’auteur et metteur en scène Armand Gatti. En 2003, elle suit une formation de comédienne à l’Ecole de théâtre Claude Mathieu (Paris).

  • Au théâtre

En 2006, elle adapte avec Frank Vercruyssen de Tg STAN et la chorégraphe Anne-Teresa de Keersmaeker Nusch, d’après Paul Eluard. En 2007, elle met en scène Les Dessous au Ciné13. Elle collabore également à plusieurs projets de la compagnie portugaise « Mundo Perfeito », notamment Yesterday’s Man (T. Rodrigues, R. Mroueh, T.Chakar).

En 2010 elle joue dans Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon, par le collectif l’Avantage du doute.

  • Au cinéma

Elle tourne notamment dans Jacquou le croquant de L. Boutonnat et le film de S. Laloy Je te mangerais.

  • A la télévision

Elle joue pour O. Schatzky, C. de Chalonge, L.Heynemann, G. Mordillat.

Avis du public : Judith Davis

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Christian B. (1 avis) 02 avril 2019

A mettre à jour Il manque dans la filmographie l'excellent film récent réalisé par Judith Davis en 2019 : Tout ce qu'il me reste de la révolution Inspiré par le spectacle de 2010, il traite avec beaucoup d'humour et d'invention le sujet de la triste situation politico-économique actuelle et la nostalgie de Mai 68 ... Y compris chez ceux qui sont trop jeunes pour l'avoir connu.
0
0