Coupes sombres

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 13 mars au 15 avril 2018
Durée : 1 heure environ

CONTEMPORAIN

,

Sélection Evénement

Sur scène : l’auteur de la pièce et sa metteuse en scène s’expliquent, se défient. Drôles de vacheries et règlements de compte. À travers les coupes à faire ou à éviter, les questions se posent de la place de l’autre et du respect du prochain. Anne Kessler réunit ses camarades du Français. Elle donne sa vision de son art.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 avril 2018

 

Photos & vidéos

Coupes sombres

De

Guy Zilberstein

Mise en scène

Anne Kessler

Avec

Serge Bagdassarian

,

Pierre Hancisse

,

Anne Kessler

  • L'auteur d'une pièce et sa metteuse en scène

Comme sur un ring, ou dans une cocotte-minute : sur scène, rassembler l’auteur de la pièce et sa metteuse en scène. Les laisser seuls. Duel autour d’une réplique que l’un veut garder, que l’autre veut couper. Leur pièce en question pourrait durer plus de cinq heures. Il faut amputer. Vacheries et règlements de compte. En régie, un technicien témoin de la guerre, dérisoire et vitale, se décourage. En fond de scène, un bûcheron cite La Fontaine et Ronsard, il donne des leçons de coupes, explique la différence entre les « sombres » et les « claires ». L’auteur se transforme en homard eczémateux et la metteuse en scène se laisse prendre par l’émotion. Leçon de théâtre et de vie. À travers les coupes sombres, à faire ou à éviter, les questions se posent de la place de l’autre et du respect du prochain.

Anne Kessler, metteuse en scène, comédienne sociétaire de la Comédie-Française, réunit ses camarades du Français. Elle donne au Rond-Point sa vision de son art. Guy Zilberstein est scénariste, adaptateur notamment de La Ronde de Schnitzler, auteur des Naufragés et scénographe du spectacle Des fleurs pour Algernon, qui valut à Anne Kessler le Molière du spectacle privé.

Le technicien, le personnage, l’auteur et la metteuse en scène : quatre figures du théâtre dans Coupes sombres s’imposent comme les quatre coins des petits-beurres : indispensables, délicieux, mais indissociables pour que le biscuit tienne un peu ensemble.

  • La presse

« Guy Zilberstein signe un texte savoureux et drôle porté par un beau trio de comédiens. Tout est là : le plaisir du jeu, du partage et du théâtre. Jubilatoire ! » Isabelle Stibbe, La Terrasse, 2 avril 2018

« Il y a beaucoup de fantaisie dans Coupes sombres. Un moment efficace de comique dramatique classique, avec des surprises poétiques. » Armelle Héliot, Figaroscope, 20 mars 2018

« Comme actrice, Anne Kessler est le charme, la finesse et aussi la rouerie. Comme metteur en scène, elle aime la grâce de Marivaux et les sinuosités de Schnitzler. » Théâtral magazine, 15 mars 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Coupes sombres

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Patrice C. (32 avis) 13 avril 2018

coupe sombre un bonbon à savourer pendant une heure; drôle mais pas que..un très bon texte et évidemment les comédiens de la comédie française..
0
0

Spectacles consultés récemment