Certaines n'avaient jamais vu la mer

Théâtre des Quartiers d'Ivry , Ivry-sur-Seine

Du 14 au 25 janvier 2019
Durée : 2 heures

CONTEMPORAIN

,

Japonais

,

Pièce historique

Ces Japonaises ont tout abandonné au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis, sur la foi d’un portrait, un inconnu. Elles découvrent, en arrivant, le mensonge, l’imposture, le viol, le dur labeur dans les champs ou chez de riches Américaines. Désillusion, désespoir, résignation, loin de leur pays, loin de leur langue.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 25 janvier 2019

 

Photos & vidéos

Certaines n'avaient jamais vu la mer

De

Julie Otsuka

Adaptation

Richard Brunel

Mise en scène

Richard Brunel

Avec

Simon Alopé

,

Mélanie Bourgeois

,

Youjn Choi

,

Natalie Dessay

,

Yuika Hokama

,

Mike Nguyen

,

Ely Penh

,

Linh-Dan Pham

,

Chloé Réjon

,

Alyzée Soudet

,

Kyoko Takenaka

,

Haïni Wang

  • Japonaises aux Etats-Unis

Ces Japonaises ont tout abandonné au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis, sur la foi d’un portrait, un inconnu. Elles découvrent, en arrivant, le mensonge, l’imposture, le viol, le dur labeur dans les champs ou chez de riches Américaines. Désillusion, désespoir, résignation, loin de leur pays, loin de leur langue. Elles tentent de survivre et de s’adapter, mettant au monde des enfants qui contrairement à elles sont américains, se comportent comme tels, étrangers à leur culture d’origine.

Et puis survient Pearl Harbour. Chœur vibrant, leurs voix s’élèvent pour raconter l’exil  : la nuit de noce, les journées aux champs, la langue revêche, l’humiliation, les joies aussi. Puis le silence de la guerre. Et l’oubli. Derrière le nous collectif, derrière le chœur apparent, c’est en réalité une choralité qui se déploie, celle de multiples individus dotés de noms, de micro-histoires, toutes différentes, toutes passionnantes. C’est cela qui m’intéresse, cette parole donnée aux invisibles et aux oubliés.

Richard Brunel

  • La presse

« Richard Brunel restitue magnifiquement le roman de Julie Otsuka (...) L’histoire en elle-même est d’une force inouïe, mais ce qui est beau, c’est la forme que prend le livre : une forme chorale, qui fait entendre une multiplicité de voix de femmes, en une mélopée lancinante. Richard Brunel a conçu sa mise en scène de manière très cinématographique, jouant des temps et des lieux avec une grande fluidité. C’est par l’intime que se dit l’Histoire, un intime multiple et féminin, en une polyphonie subtilement orchestrée. » Fabienne Darge, Le Monde

« Des ténèbres, un chœur s’élève. (...) Derrière l’identité floue du mot " certaines " qui scande leur récit, ces femmes ne cessent d’apparaître et de s’effacer. Comme elles, les actrices, japonaises, coréennes, chinoises ou françaises, toutes remarquables, offrent leur singularité et se fondent en même temps. » Béatrice Bouniol, La Croix

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Certaines n'avaient jamais vu la mer

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Julien B. (28 avis) 28 janvier 2019

Très beau spectacle Une mise en scène magnifique et élégante d'un très beau texte, bien adapté et mis en valeur. Théâtre choral, avec la seule limite que l'on ne peut donc pas particulièrement s'attacher à un personnage, une histoire...
0
0

Spectacles consultés récemment