BRUTES

1
2
3
4
5

Echangeur , Bagnolet

Du 11 au 15 avril 2023
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Société

Avec Brutes, Antony Quenet propose un spectacle sur le masculin et l’éducation à la virilité, sur le son des injonctions qui suintent dans le bruit de fond de la société. Dès 16 ans.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 12 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
La présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé. Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

BRUTES

Mise en scène

Antony Quenet

Avec

Pierre-Vincent Chapus

,

Jean Paul Murat

,

Sébastien Polge

,

Antony Quenet

,

Emmanuel Siret

Dès 16 ans.

  • Ce que les hommes subissent des autres hommes

À la suite des mouvements de libération de la parole des femmes, Antony Quenet questionne la place des hommes dans cette nouvelle société qui se dessine : « Quelle est la part d’identification possible à ces hommes de pouvoir ? Quelle est la part que je ne me donne pas le droit de refuser ? À savoir que le fait d’être un homme blanc d’une quarantaine d’années induit forcément des passe-droits conscients et inconscients dans un système patriarcal. Quelle est la part d’identification à ces hommes que je refuse, faisant par là un choix politique ? »

BRUTES parle d’amour et de violence, de ce que les hommes subissent de la part d’autres hommes dans une société patriarcale, qui met à mal notre empathie d’espèce, notre espace commun. Dégenrer l’agressé.e mais pas l’agresseur : cette pièce nous met en garde sur les dangers d’une éducation viriliste, elle vient mettre des mots, de la musique sur cette violence omniprésente et perverse. L’observation de ce que l’homme fait à la femme exige en effet d’être complétée par l’examen de ce que l’homme fait à l’homme, à l’autre homme. Car le « mythe viril » n’a pas seulement nourri la misogynie, mais aussi la xénophobie, le racisme, l’esclavagisme, l’homophobie, le fascisme et toutes les formes d’exploitation et d’anéantissement de l’homme par l’homme.

Avec BRUTES, Antony Quenet explore une écriture de plateau, nourrie d’une parole intime où les éléments grotesques, musicaux et corporels s’entremêlent, faisant de la scène un espace cathartique.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : BRUTES

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment