Antre / Obvie / Nodal / Lanx

1
2
3
4
5

Espace 1789 , Saint-Ouen

Du 22 au 24 mai 2009
Durée : 1h47

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

Quatre interprètes, réunis par un même refus de « remplir le vide » – quatre soli qui cherchent à scruter ce vide créateur, à l'explorer, le laisser germer, à lui donner consistance par une présence liant indéfectiblement le mouvement à son contexte. De la naissance du geste à sa poussée, sa croissance dans toutes les strates de l'espace, quatre interprètes construisent un nœud d'évidence où le signe, son parcours, et son destin s'enchevêtrent.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 mai 2009

 

Antre / Obvie / Nodal / Lanx

De

Cindy Van Acker

Avec

Tamara Bacci

,

Pascal Gravat

,

Cindy Van Acker

,

Rudi Van Der Merwe

Quatre interprètes, réunis par un même refus de « remplir le vide » – quatre soli qui cherchent à scruter ce vide créateur, à l'explorer, le laisser germer, à lui donner consistance par une présence liant indéfectiblement le mouvement à son contexte. De la naissance du geste à sa poussée, sa croissance dans toutes les strates de l'espace, quatre interprètes construisent un nœud d'évidence où le signe, son parcours, et son destin s'enchevêtrent.

Dans Lanx, un courant continu circule entre le corps et les motifs géométriques qui l'enserrent. En équilibre sur les lignes, dépliant ses bords, ses arêtes, ses angles, jouant des perspectives qui se renouvellent, le corps sonde sa capacité à inscrire des formes dans un espace prédéterminé. Se transformant comme sous l'effet d'une illusion d'optique, le décor se met à vibrer, à se transformer. Ce continuum aux dimensions variables dessine une géométrie relative, à l'échelle des sensations.

Obvie a quelque chose d'une évidence. Ce n'est plus seulement un corps qui bouge, qui danse, que l'on regarde – mais la génération du mouvement qui s'expose : ses variations, ses intensités comme un courant interne, une marée incessante. Les impulsions se fondent les unes dans les autres, déployant une grammaire très simple que l'on déchiffre phrase après phrase. Les enchaînements, les variations, les changements de vitesse permettent d'entrevoir le processus à l'œuvre, le chemin parcouru par chaque membre pour parvenir à son complet déploiement.

De pièce en pièce, l'espace se lave de ses scories, de ses dures lignes de résistance. Le regard gagne en acuité, il apprend à chercher les correspondances, les pulsations, à découvrir dans chaque battement un nouvel évènement. Le vide intérieur et l'ouverture de l'espace se rencontrent... Attentive à la genèse, aux ramifications, au parcours secret, cette suite chorégraphique de Cindy Van Acker nous invite au réglage de la perception. Un voyage sans autre boussole que notre propre saisissement.

Gilles Amalvi

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Antre / Obvie / Nodal / Lanx

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment