À l'infini nous rassembler

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 07 au 17 novembre 2018
Durée : 1 heure

CONTEMPORAIN

,

Lecture

,

Performance

,

Tête d'affiche

Des images vaporeuses en noir et blanc, des mots à la fois puissants et elliptiques, deux personnes dans l’attente d’une étreinte qui, par la poésie, transpercent l’écran qui les sépare. Jean-François Spricigo joue de tous ses talents de photographe, vidéaste, écrivain et metteur en scène pour incarner, avec la complicité de la comédienne Anna Mouglalis, les mystères lovés dans une rencontre. à l’infini nous rassembler suspend, dans une parenthèse clair-obscur, l’un de ces instants où la vie peut parfois basculer.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

À l'infini nous rassembler

Mise en scène

Jean-François Spricigo

Avec

Anna Mouglalis

,

Jean-François Spricigo

  • Dans l’attente d’une étreinte

Des images vaporeuses en noir et blanc, des mots à la fois puissants et elliptiques, deux personnes dans l’attente d’une étreinte qui, par la poésie, transpercent l’écran qui les sépare. Jean-François Spricigo joue de tous ses talents de photographe, vidéaste, écrivain et metteur en scène pour incarner, avec la complicité de la comédienne Anna Mouglalis, les mystères lovés dans une rencontre. à l’infini nous rassembler suspend, dans une parenthèse clair-obscur, l’un de ces instants où la vie peut parfois basculer.

  • La presse

« De ces assemblages photographiques émane une impression de bonheur fugace en même temps que le sentiment douloureux de sa fragilité. Amoureux des mots comme des images... » Annick Colonna-Césari, L'Express

  • Note d'intention

Que se trame-t-il derrière la rencontre entre deux individus ? Une attraction physique, intellectuelle, spirituelle ? Un dédale de déterminismes ? Un phénomène chimique ? Jean-François Spricigo, artiste associé au CENTQUATRE-PARIS, met tous ses talents à l’œuvre pour tenter d’ « atteindre la vérité de deux êtres enlacés par la vie », dans une lecture-performance fraîchement créée.

L’écriture d’abord, parcellaire, musicale et visuelle, pour capter ces « instants de rien, éclats de silence ». La photographie ensuite, noire et blanche, grumeleuse et vibrante, pour frôler du regard « l’illumination [qui] aveugle les sourds ». La mise en scène enfin : à l’infini nous rassembler, ce sont deux personnes, un homme et une femme, qui correspondent, séparées par un écran face public où se succèdent les images en mouvement. Leurs silhouettes se dédoublent en un jeu d’ombres qui étire leur rencontre et diffère le moment de l’étreinte.

En laissant à découvert les ressorts techniques de la scénographie - lumières, enceintes, table de diffusion - Jean-François Spricigo susurre que le mystère d’une rencontre s’échappe toujours dans un ailleurs, et pour un temps, dans la voix de son interprète Anna Mouglalis, en parfaite osmose avec cet interstice clair-obscur.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : À l'infini nous rassembler

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment