2h32

1
2
3
4
5

Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette , Paris

Du 09 au 20 mars 2022
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

,

Marionnette

Il était une femme de ménage qui, tous les jours, avant et après son travail, se rendait au stade pour s’entraîner à la course de fond. Cette championne nommée Zenash Gezmu qui a remporté plusieurs marathons avant de succomber à un féminicide, a inspiré le spectacle de Guillaume Lecamus. Le texte, commandé à l’écrivaine Gwendoline Soublin, autrice dramatique accoutumée à la marionnette contemporaine, s’éloigne du documentaire et de la biographie.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

2h32

De

Gwendoline Soublin

Mise en scène

Guillaume Lecamus

Avec

Sabrina Manach

,

Candice Picaud

Il était une femme de ménage qui, tous les jours, avant et après son travail, se rendait au stade pour s’entraîner à la course de fond. Cette championne nommée Zenash Gezmu qui a remporté plusieurs marathons avant de succomber à un féminicide, a inspiré le spectacle de Guillaume Lecamus. Le texte, commandé à l’écrivaine Gwendoline Soublin, autrice dramatique accoutumée à la marionnette contemporaine – elle a notamment écrit la pièce Pig Boy 1986-2358 – s’éloigne du documentaire et de la biographie. C’est la course d’endurance qui est au centre de la pièce. Comme manière de prendre la vie à bras-le-corps, de jeter dans la bataille ses jambes, son cœur, ses poumons. Comme espace de liberté intime où l’on cherche à échapper à une condition sociale qui nous enferme. Le spectacle est porté par deux comédiennes, athlètes au plateau, qui animent une marionnette dont l’aspect révèle la chair, à la manière des planches anatomiques. Le Morbus Théâtre poursuit ici sa recherche d’un théâtre ancré dans la vitalité du corps, qui explore plus particulièrement l’endurance sportive, comme rapport au monde et image du courage devivre.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : 2h32

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment