14 juillet

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 11 octobre au 04 novembre 2018

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

One (wo)man show

Cravate et veste un peu courte, vite débraillé, il se raconte. Fabrice, sale gosse du village, est un voyou à la fumette facile. On le fout dehors, on lui balance des pierres. Cinq ans plus tard, il revient. Un 14 juillet. Il a joué au cinéma dans Eldorado de Bouli Lanners et avec DiCaprio dans The Revenant. Justement, il revient. On lui balance des fleurs, on s’agenouille devant l’enfant prodige. Sur scène, Fabrice devient Jacky. Il joue de son autobiographie, parcours à virages et à tumultes.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 32,50 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

14 juillet

De

Fabrice Adde

,

Olivier Lopez

Mise en scène

Olivier Lopez

Avec

Fabrice Adde

Cravate et veste un peu courte, vite débraillé, il se raconte. Fabrice, sale gosse du village, est un voyou à la fumette facile. On le fout dehors, on lui balance des pierres. Cinq ans plus tard, il revient. Un 14 juillet. Il a joué au cinéma dans Eldorado de Bouli Lanners et avec DiCaprio dans The Revenant. Justement, il revient. On lui balance des fleurs, on s’agenouille devant l’enfant prodige. Sur scène, Fabrice devient Jacky. Il joue de son autobiographie, parcours à virages et à tumultes. Il parle de sa mère, de la drogue, de la colère, des auteurs qui le hantent. Il bégaie quand il évoque la prise de parole en public. C’est l’échec d’être au présent qui l’intéresse. Il en fait un art brûlant de l’acteur, qui se consume dans le rire des autres, hilarant petit prince grand format d’une planète d’ici et d’aujourd’hui.

Fabrice Adde quitte les champs de la Normandie pour devenir clown, acteur, poète. Cinéma, télévision, théâtre. Il joue avec Falk Richter et Galin Stoev, tourne puis revient composer 14 juillet avec Olivier Lopez, ancien ingénieur en bâtiment devenu bâtisseur d’un théâtre performatif. Vivant, mordant, le solo de 14 juillet plonge un acteur dans ses turpitudes de Narcisse empêtré dans sa lucidité. C’est un homme qui se noie pour de faux, se pend pour s’occuper, raconte aussi pourquoi il est impossible de faire du théâtre à notre époque. Jacky finit par trouver un sens à sa vie en temps réel, là, grâce à ceux face à lui qui rient et le regardent.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : 14 juillet

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment