White Dog

Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette , Paris

Du 30 janvier au 11 février 2018
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Festival M.A.R.T.O.

,

Marionnette

,

Sélection Evénement

Les Anges au Plafond adaptent le roman Chien blanc de Romain Gary, combattant infatigable contre tous les racismes et fascismes. Un pamphlet d’une brûlante actualité, ouvert sur l’espoir d’une réconciliation entre les communautés.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 11 février 2018

 

Photos & vidéos

White Dog

Adaptation

Brice Berthoud

,

Camille Trouvé

Mise en scène

Jonas Coutancier

,

Camille Trouvé

Avec

Yvan Bernardet

,

Brice Berthoud

,

Arnaud Biscay

,

Tadié Tuéné

Mardi 20 mars 2018 auThéâtre 71, représentation en LSF.

  • Un théâtre de papier

Sous l’appellation R.A.G.E., Les Anges au Plafond révélaient la plus grande supercherie identitaire du siècle dernier. Aujourd’hui, ils s’emparent d’une autre facette de l’auteur double, celle d’un combattant infatigable contre tous les racismes et fascismes.

On est en 1968, en pleine guerre du Vietnam, les mouvements civiques contre la ségrégation sont très actifs, Martin Luther King est assassiné, les émeutes raciales embrasent l’Amérique. Le couple Romain Gary et Jean Seberg s’entiche d’un chien errant, qui se révèle être le meilleur ennemi de l’Homme. Que faire de ce toutou haineux créé par la bêtise humaine ?

Les Anges au Plafond s’attachent au moment où le romancier tente d’écrire cette histoire qu’il publiera en 1970. Par une nuit d’insomnie, devant la feuille blanche, Romain Gary empoigne le papier comme il se saisit de la réalité, le tord, le déchire, transforme ses proches en personnages littéraires, et l’autobiographie en fable. Les divergences politiques entre extrémistes et modérés se répercutent sur le couple et dans leur cercle d’amis. Le drame domestique déclenché par le chien fait écho à l’histoire en marche. Comment sortir de la haine ? Comment ne pas désespérer ? Comment réapprendre l’humanité ? Le défi nous tient en haleine, comme dans un film à suspense. Un hommage poignant à l’écrivain humaniste qu’était Romain Gary et une réflexion sur l’acte même de création.

Au rythme d’une batterie voyageant du be-bop au hip-hop (du batteur et compositeur Arnaud Biscay), Les Anges déploient papier, ombre et pop-up pour mettre en relief une civilisation qui enfante des monstres, mais pas toujours ceux qu’on croit. Un pamphlet d’une brûlante actualité, ouvert sur l’espoir d’une réconciliation entre les communautés.

Par la Cie Les Anges au Plafond.

  • La presse

« White dog est un condensé d'énergies : celle du souffle de la narration, celle du mouvement de ses marionnettes et celle de la musique, dont le battement incessant tient ensemble toute la scène. » Lola Salem - IO Gazette, La Gazette des festivals

« On retrouve à la fois tout l'univers artistique de la compagnie (marionnettes et décors en papier, jeux sur l'ombre et la lumière, musique live, etc.) et une réflexion très actuelle sur le racisme et la violence. » Cristina Marino, Lemonde.fr

« Les Anges semblent tenir là, réunis dans leur main, les fils dont on tisse le plus beau tissu dramaturgique, et ils ont la vertigineuse générosité de nous en faire cadeau. » Mathieu Dochtermann, Toutelaculture

  • Une compagnie à suivre

Le nom de leur compagnie évoque l’irruption discrète de créatures célestes dans notre réalité. Les spectacles de Camille Trouvé et Brice Berthoud oscillent, en fait, entre le mythe et le réalisme, entre l’intime et la grande histoire.

Dans leur premier opus à quatre mains, Le Cri quotidien, en 2000, une ville entière surgissait des pages d’un journal. Avec Une Antigone de Papier et OEdipe sur le fil, des personnages de tissu ou de papier donnaient à la tragédie les couleurs d’un conte épique. Les « Anges » se sont ensuite inspirés du destin mythique de Camille Claudel dans un diptyque, Les Mains de Camille et Du Rêve que fut ma vie, avant de s’intéresser à la vie romanesque de l’écrivain Romain Gary, avec R.A.G.E.

Epaulés par une équipe de musiciens, constructeurs et scénographes, les metteurs en scène et marionnettistes ont fait du papier leur matière de prédilection. Aux yeux de Camille Trouvé qui fabrique les marionnettes, ce matériau pauvre et éphémère qui se prête à maintes transformations, exprime la fragilité humaine. Il ne faut pourtant pas s’y tromper : la légèreté qui traverse les spectacles des Anges au Plafond n’interdit pas la gravité, en particulier lorsqu’ils abordent les liens entre l’histoire intime et les questions sociales et politiques.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : White Dog

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(3)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Julie F. (1 avis) 22 mars 2018

Quelle performance!! Après avoir vu l'an dernier RAGE, j'avais hâte de voir White Dog et j'ai vraiment beaucoup aimé. Encore une fois, j'ai été bluffée par la mise en scène, l'originalité, l'innovation, la maitrise de bout en bout du spectacle mais également la présence des comédiens, marionnettistes et du batteur-chanteur. Ce spectacle ne ressemble à aucun autre. Et c'est tant mieux!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Martine C. (1 avis) 10 février 2018

magnifique! Excusez-moi, je suis néerlandais. J' avais vu la première "de white dog" à Charleville Mézières. J' ai aimé le spectacle tellement que j'ai reglé notre visite annuel à Paris cette période afin de revoir "white dog" avec mon mari. Nous avons jouillis ensemble! Felicitations!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean-luc V. (1 avis) 03 février 2018

Comme toujours avec la compagnie des Anges au plafond, magnifique spectacle. Des acteurs/manipulateurs/musicien qui se donnent pleinement, une mise en scène vive et pleine d'imagination et les trouvailles pour les marionnettes en papier. Ovation pendant 10 minutes bien méritée.
0
0

Spectacles consultés récemment