Un riche, trois pauvres

Paris 18e
du 11 avril au 6 mai 2018
1h10

Un riche, trois pauvres

Prétextant une représentation de cirque, Louis Calaferte réussit le tour de force de faire se rencontrer sur une même scène les marginaux, les patrons, les pauvres, les handicapés, les enfants, les étrangers, les laissés pour compte, ceux qui ont tout, ceux qui n’ont rien…
Dans un tourbillon où se mêlent les univers musicaux de Kavinsky, Marilyn Manson et David Lynch, l’auteur tend un miroir grossissant au public et nous montre ce qu’il y a de plus cruel dans l’Homme, mais aussi ce qu’il a de plus risible et de plus touchant. Sur la scène d’un chantier onirique et cinématographique, les personnages de Louis Calaferte nous propulsent dans la parade frénétique d’un théâtre fort, atrocement drôle et profondément humain.
  • La rencontre de ceux qui ont tout et ceux qui n'ont rien

La chambre rose de David Lynch, une robe-ballons, un revolver à paillettes, du champagne, une couverture de survie, des cônes de signalisation, un téléphone rouge, l’aiguille du talon, un concours de carottes, Maman, un lap-dance, un gyrophare…

Prétextant une représentation de cirque, Louis Calaferte réussit le tour de force de faire se rencontrer sur une même scène les marginaux, les patrons, les pauvres, les handicapés, les enfants, les étrangers, les laissés pour compte, ceux qui ont tout, ceux qui n’ont rien…

Dans un tourbillon où se mêlent les univers musicaux de Kavinsky, Marilyn Manson et David Lynch, l’auteur tend un miroir grossissant au public et nous montre ce qu’il y a de plus cruel dans l’Homme, mais aussi ce qu’il a de plus risible et de plus touchant. Sur la scène d’un chantier onirique et cinématographique, les personnages de Louis Calaferte nous propulsent dans la parade frénétique d’un théâtre fort, atrocement drôle et profondément humain.

Par la Compagnie Indigo. Distribution en alternance.

  • La presse

« Des couleurs intenses et du charme, la pièce séduit. Le spectacle mis en scène par Clio Van de Walle est très incisif, très visuel, et parle sans complexes de la nature humaine à travers des paradoxes qui cohabitent et qui sautent aux yeux quand on y pense.  » Le Parisen

« L’auteur aligne les mots, leur donne le tournis, s’en gorge jusqu’à la jouissance : de la poésie au final. Ici, tout est permis en matière de maquillage, de travestissement, de débit vocal : un joyeux bordel en somme. » La grande parade

« Une mise en scène explosive, c’est frénétique, bouillonnant, musical, parfois et souvent cruel, et très bien interprété ! » Radio Notre-Dame

« La mise en scène de Clio Van de Walle sert à merveille la dimension conflictuelle de la pièce, dans un parti-pris qui semble emprunter des tours au cabaret berlinois. » Spectatif

  • Note d'intention

Le théâtre de Louis Calaferte est fort, brutal, violent, jouissif, provocant, cruel, noir, atrocement drôle, sale, érotique, vulgaire, tendre, sensuel, vital, poétique, profondément humain. Sa langue est étincelante ; gênante de vérité, elle dérange, scandalise, fait rire. On dit que le théâtre de Calaferte est absurde. Je pense alors à Ionesco, auteur qui me fascine depuis des années... et je m’interroge. « Absurde », que veut dire ce mot ? Aujourd’hui, en 2018, dans le monde qui nous entoure, sur quels critères de normalité nous basons-­nous pour décréter ce qui est absurde, ce qui a un sens et ce qui n’en a pas ? C’est à cette question que l’auteur nous confronte sans cesse dans Un Riche, Trois pauvres, oeuvre forte et sans concession. Sans jamais chercher à juger ou moraliser, il nous parle de la nécessité vitale du comique comme force de vie. Je penserai ma mise en scène comme un rêve éveillé, un fantasme où les scènes s’enchaîneront, non par une logique narrative, mais par une couleur, un accessoire, un mot, une lumière... Le décor, apparenté à un chantier onirique et cinématographique, emmènera le spectateur au coeur des multiples lieux et situations imaginées par l’auteur. Des cônes et rubans de signalisation délimiteront les différents espaces de jeu. Des parapluies de lumière, projecteurs, néons, gélatines, câbles lumineux... joncheront la scène. Détournés et utilisés d’une manière poétique, ils évoqueront la scène d’un peep-­show, une chambre d’hôtel, l’écran d’un jeu vidéo, un quai de métro, une cabine téléphonique...

Au fil du spectacle, seront projetées sur le mur du fond du théâtre des vidéos « hallucinatoires ». Les univers musicaux de Kavinsky, Marilyn Manson ou encore David Lynch, façonneront un continuum sonore dérangeant et hypnotique. Afin de rendre compte du caractère universel de la pièce, je proposerai une adaptation jouant sur les différents codes de langage et de communication. Parlant pour la plupart une ou deux langues étrangères, les comédiens enrichiront la composition de leurs personnages en utilisant avec humour et décalage l’anglais, l’arabe, le grec ou encore l’allemand... Nous traduirons également certains passages en langue des signes française. Enfin, des extraits tirés d’autres oeuvres de l’auteur viendront tisser la construction d’un montage vif et aiguisé. Ainsi les refrains militants d’Opéra Bleu, les combats d’onomatopées de BlackJout ou les scènes muettes de Clap, renforceront la nécessité absurde et vitale du comique de Calaferte. Face au théâtre de Louis Calaferte, les réactions sont multiples, certains rient pendant que d’autres sont mal à l’aise ou émus... Une chose est sûre, Un Riche, Trois Pauvres est un cri qui, si il est entendu, ne peut pas ne pas être pris en compte. Tout simplement parce qu’il parle de notre condition d’Homme et qu’il nous rappelle les raisons pour lesquelles nous faisons du théâtre. Ces raisons qui nous poussent à « vivre comme on éclaterait », à monter sur une scène, « se foutre du monde et hurler ».

Sélection d’avis du public

j'ai adoré Par Jean P. - 26 avril 2018 à 09h32

une suite de sketchs un peu déjantés portés par une jeune troupe pleine de promesses qu'il faut encourager par votre présence

Une œuvre et des comédiens à découvrir de toute urgence ! Par Fabien S. - 26 avril 2018 à 08h28

C est avec beaucoup d intuition que je suis allé voir ce spectacle et autant être franc je le recommande sans hésitation ! Le texte est cinglant efficace et nous fait réfléchir c est un miroir de nous mêmes sans morale. C est une succession de scènes portée par la mise en scène de Clio très intelligente et juste. Les sujets s enchaînent les rôles changent générant une gymnastique pour les comédiens en coulisse. Et puis les comédiens et Clio nous ont offert un débat à l issue du spectacle pour en savoir plus sur l auteur et leurs choix artistiques. Alors allez y vous ne serez pas déçus on rit mais on réfléchit aussi grâce à cette écriture dense !

Allez y vite ! Par Stéphane B. - 15 avril 2018 à 00h26

Un très grand MERCI à Clio Van de Walle pour la mise en scène, et BRAVO à la troupe de jeunes comédiens talentueux et percutants ! Je me suis laissé emporter par cette succession de tableaux de la vie quotidienne tous tellement vrais et en même temps souvent déroutants : Un chantier, une scène de crime, la perte d'un proche, des paroles d'enfants, des passants dans la rue, des voisins qui parlent du temps, etc.... Encore BRAVO et MERCI, j'y retourne très vite pour capter toutes les subtilités de cette formidable pièce !!! Allez y au plus vite ....

Synthèse des avis du public

4,7 / 5

Pour 3 Notes

67%
33%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 3 5
j'ai adoré Par Jean P. (111 avis) - 26 avril 2018 à 09h32

une suite de sketchs un peu déjantés portés par une jeune troupe pleine de promesses qu'il faut encourager par votre présence

Une œuvre et des comédiens à découvrir de toute urgence ! Par Fabien S. (3 avis) - 26 avril 2018 à 08h28

C est avec beaucoup d intuition que je suis allé voir ce spectacle et autant être franc je le recommande sans hésitation ! Le texte est cinglant efficace et nous fait réfléchir c est un miroir de nous mêmes sans morale. C est une succession de scènes portée par la mise en scène de Clio très intelligente et juste. Les sujets s enchaînent les rôles changent générant une gymnastique pour les comédiens en coulisse. Et puis les comédiens et Clio nous ont offert un débat à l issue du spectacle pour en savoir plus sur l auteur et leurs choix artistiques. Alors allez y vous ne serez pas déçus on rit mais on réfléchit aussi grâce à cette écriture dense !

Allez y vite ! Par Stéphane B. (1 avis) - 15 avril 2018 à 00h26

Un très grand MERCI à Clio Van de Walle pour la mise en scène, et BRAVO à la troupe de jeunes comédiens talentueux et percutants ! Je me suis laissé emporter par cette succession de tableaux de la vie quotidienne tous tellement vrais et en même temps souvent déroutants : Un chantier, une scène de crime, la perte d'un proche, des paroles d'enfants, des passants dans la rue, des voisins qui parlent du temps, etc.... Encore BRAVO et MERCI, j'y retourne très vite pour capter toutes les subtilités de cette formidable pièce !!! Allez y au plus vite ....

Informations pratiques

Théâtre Lepic

1, avenue Junot 75018 Paris

Bar Lieu intimiste Montmartre
  • Métro : Lamarck - Caulaincourt à 326 m
  • Bus : Tourlaque à 90 m, Damrémont - Caulaincourt à 101 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Lepic
1, avenue Junot 75018 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 6 mai 2018

Pourraient aussi vous intéresser

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Un état de nos vies

Ferme du Buisson

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

- 23%
Passeport

Théâtre de la Renaissance

Spectacle terminé depuis le dimanche 6 mai 2018