Un jour, je reviendrai

1
2
3
4
5

Théâtre 14 , Paris

Du 19 au 29 janvier 2022
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Seul(e) en scène

Un homme renaît à la vie après un coma. Tout en réapprenant les gestes les plus simples à la manière d’un petit enfant, il observe cette situation avec toute sa causticité d’adulte. L’hôpital devient alors la toile de fond dont il se nourrit pour écrire une comédie grinçante. A partir de 13 ans.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Un jour, je reviendrai

De

Jean-Luc Lagarce

Mise en scène

Sylvain Maurice

Avec

Vincent Dissez

A partir de 13 ans.

Un homme renaît à la vie après un coma. Tout en réapprenant les gestes les plus simples à la manière d’un petit enfant, il observe cette situation avec toute sa causticité d’adulte. L’hôpital devient alors la toile de fond dont il se nourrit pour écrire une comédie grinçante.

On le retrouve quelque temps plus tard : c’est un auteur et metteur en scène trentenaire, en rémission, parti aux Pays-Bas pour la tournée d’une pièce. Ce voyage, dont il pressent qu’il sera le dernier, est l’occasion de porter un regard sur ses amours passées, mais surtout sur le théâtre qui a structuré sa vie.  

Un jour, je reviendrai est composé de L’Apprentissage et du Voyage à La Haye, deux récits autobiographiques de Jean-Luc Lagarce. Entre émotion et ironie, l’artiste y fait son ultime « tour de scène », comme un chanteur ou un comédien ferait sa tournée d’adieux avant de s’éclipser. Sylvain Maurice retrouve ici Vincent Dissez à la suite de Réparer les vivants (d’après le roman de Maylis de Kerangal). Ensemble, ils célèbrent la créativité d’un des dramaturges les plus importants du XXe siècle dans un autoportrait sans complaisance qui regorge de vie.

« Être seul, presque une journée entière et revoir Amsterdam et La Haye, cela me plaisait également, je dis cela à A. et il sourit de mes petites tricheries. Je n’étais pas revenu dans la ville depuis plus d’une année, ce temps où j’avais encore espéré m’y plaire, le rêve que je refaisais toujours de partir y vivre et que G. m’accompagne. J’avais, malgré la fatigue et ce nuage devant l’œil, le sentiment très doux d’une escapade agréable. Si je ne savais pas être mieux seul, toujours, désormais, je savais que j’allais moins mal sans les autres. » Le Voyage à la Haye, Jean-Luc Lagarce

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Un jour, je reviendrai

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment