Un bal masqué

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 19 avril au 23 mai 2009
Durée : 3 heure, entracte compris

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

Raison et magie, amour et trahison, fidélité politique et conspiration : tels sont les ressorts dramatiques qui animent cette œuvre centrale dans la carrière de Verdi. Mise en scène par Gilbert Deflo, cette production revient à la version originale situant l’action en Amérique. Le chef d’orchestre Renato Palumbo dirige une distribution de grande qualité. En langue italienne.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 23 mai 2009

 

Un bal masqué

De

Giuseppe Verdi

Mise en scène

Gilbert Deflo

Avec

Angela Brown

,

Elena Manistina

,

Michail Schelomianski

,

Scott Wilde

,

Ramon Vargas

,

Evan Bowers

,

Franck Ferrari

,

Anna Christy

,

Deborah Voigt

,

Etienne Dupuis

En langue italienne.

  • Melodramma en trois actes (1859)

Aboutissement stylistique inauguré avec La Traviata. Et dernière œuvre précédant le bouquet final qui verra éclore Don Carlos, Aïda, Otello et Falstaff, tous les personnages de cet opéra ont beau respirer l’esprit rationnaliste censé souffler sur le XVIIIème siècle, dès qu’il s’agit d’amour, les voici devenus superstitieux pratiquants. Semblables, en ce paradoxe, au si raisonnable Léopold Mozart, homme des Lumières qui faisait dire des messes dans toute Salzbourg sitôt sa fille guérie.

Cette coexistence du rationnel et de la magie offre un ressort dramatique qui plaît à Guiseppe Verdi : des sorcières de Macbeth, à l’Azucena du Trouvère, une parenté s’établit, conduisant à la devineresse Ulrica que chacun vient consulter. En alchimiste lui-même, Verdi ne manque pas d’ajouter le venin subtil du désir. Substance capable de ruiner même un engagement politique que l’amitié avait sanctifié.

La mise en scène de cet opéra classique de Verdi encore peu donné à Paris a été confiée à Gilbert Deflo. Cette production revient à la version originale situant l’action en Amérique.

Livret d’Antonio Somma inspiré de Gustave III ou Le bal masqué d’Eugène Scribe
Direction musicale : Renato Palumbo
Décors et costumes : William Orlandi
Lumières : Joël Hourbeigt
Chorégraphie : Micha van Hoecke
Chef des Choeurs : Alessandro Di Stefano
Distribution en alternance.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Un bal masqué

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment