Trois Femmes

Lucernaire , Paris

Du 27 novembre 2019 au 05 janvier 2020
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Comédie dramatique

Catherine Anne signe un vaudeville acide dans lequel s’affrontent trois générations et deux classes sociales sur le rythme d’une course contre le temps. Milena Csergo, Catherine Hiegel et Clotilde Mollet forment un trio convaincant et rendent ce huis-clos passionnant.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 05 janvier 2020

 

Photos & vidéos

Trois Femmes

De

Catherine Anne

Mise en scène

Catherine Anne

Avec

Milena Csergo

,

Catherine Hiegel

,

Clotilde Mollet

  • Présentation

Tout juste diplômée « auxiliaire de vie », Joëlle est engagée comme garde de nuit chez la riche madame Chevalier. La vieille dame se montre odieuse, mais Joëlle est prête à tout pour ne pas perdre sa place. Elle gardera le sourire ! Coûte que coûte ! Soudain, une jeune femme aux abois fait irruption. Qui est-elle ? La vie s’engouffre entre les murs du bel appartement bourgeois, les certitudes bougent… Et la comédie s’emballe.

Au-dessus de la frontière des classes, sur le rythme allègre d’une course contre le temps, de rebondissements en quiproquos, de mensonges en furieuses vérités, âprement, elles jouent leurs vies, ces trois femmes...

  • La presse

« Clotilde Mollet, d'une humanité éblouissante dans ce désert de solitudes que conte Trois femmes et auquel la lumière qu'elle dégage permet étrangement d'échapper. Admirable actrice... » Fabienne Pascaud, Télérama

  • Notes de l'auteur

Trois femmes : trois femmes sont en présence, trois générations, deux classes sociales : Joëlle et Joëlle, mère et fille ; et la vieille Madame Chevalier. L’histoire s’enclenche sur une double coïncidence, un tour de passe-passe familial… Dès lors, chacune joue la comédie : comédie de Joëlle, la fille, pour tenir le rôle sui lui tombe dessus ; comédie de Madame Chevalier pour tromper l’ennui ; comédie de Joëlle la mère pour, quoi qu’il arrive, garder sa place.

Sur le rythme allègre d’une course contre le temps filant, les personnages se débattent, de bondissements en rebondissements, soulevant au passage quelques questions : Qu’est-ce qu’être femme dans le monde du travail ? Qu’est-ce qu’être femme face aux hommes ou à leur absence ? Qu’est-ce qu’être mère ? Qu’est-ce qu’être “ à sa place ” ? Lorsque Joëlle, fille de Joëlle, saute la frontière de classe pour jouer la petite fille de Madame Chevalier, ça secoue chez les trois femmes, l’idée qu’elle se font du monde et du bonheur.

Catherine Anne

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Trois Femmes

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Didier P. (4 avis) 04 janvier 2020

Un petit bijou pour bien commencer l année.. Bravo! Un trio d actrices au meilleur de leur talent ( C Hiegel mais aussi Clothilde Mollet, remarquable); une pièce à la fois drôle, émouvante et qui donne à réfléchir sur l’ inégalité des chances ou la famille ( naturelle ou choisie), brillamment mise en scène .
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-geneviève L. (19 avis) 13 décembre 2019

3 femmes, allez-y , courrez-y et parlez-en ! Un texte, des situations, une mise en scène, un décor servis par 3 femmes talentueuses.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jocelyne San (23 avis) 05 décembre 2019

Un texte écrit et mis en scène par Catherine Anne, trois comédiens excellentes = une pièce magnifique Trois comédiennes formidables au service d'un texte qui oscille entre le drame et la comédie, bouleversant de sensibilité et de lucidité sur notre époque. Celle-ci est est vue à travers une relation entre trois femmes de trois générations différentes et de deux milieux sociaux diamétralement opposés dans un contexte non amoureux, ce qui est rare au théâtre ou au cinéma. Pas d'histoire d'amour mais beaucoup de turbulences affectives et d'enjeux sociaux voire existentiels puisqu'il est question aussi de chômage, d'argent, de la peur de la compromission, de liens filiaux, de la souffrance de vieillir et de perdre son indépendance, de la mort mais aussi du rêve. Mais, rassurez-vous: le rythme est trépidant et l'oeuvre ne manque pas de quiproquos, de rebondissements et de réparties très drôles. Le décor et la musique sont choisis et orchestrés avec une grande finesse.
0
0

Spectacles consultés récemment