Toute nue

Paris 12e

du 16 au 26 mai 2024 1h15

Toute nue

En convoquant deux écritures que plus d’un siècle sépare, Émilie Anna Maillet crée un irrésistible jeu de massacre sur le couple en politique, puissant et vaudevillesque !

Pourquoi marier Feydeau et Lars Norén ? Cela peut sembler incongru. Et pourtant cela crée des frictions intéressantes pour questionner la place des femmes dans la société aujourd’hui.

  • Jeu de massacre

Pourquoi marier Feydeau et Lars Norén ? Cela peut sembler incongru de rapprocher l’espièglerie du premier avec la violence et les répliques cinglantes du second. Et pourtant cela crée des frictions intéressantes pour questionner la place des femmes dans la société aujourd’hui.

En télescopant l’univers bourgeois de la fin du XIXe – avec en toile de fond les premiers mouvements des suffragettes – et le discours féministe post 1968, Émilie Anna Maillet fait exploser les attentes des codes sociaux. Les relations hommes/femmes prennent une nouvelle dimension. Celle qui semblait cantonnée à son rôle de représentante de son mari est peut-être la vraie révolutionnaire de l’his-toire, celle qui renverse l’ordre social par sa nudité facétieuse. Renvoyée de partout, il va bien falloir qu’elle trouve sa place dans l’appartement et dans la cité.

Les boucles textuelles de Feydeau recoupent ingénieusement celles de Norén jusqu’à la névrose et l’emballement sur scène. Tous les personnages se battent pour exister, pour gagner à tout prix. La publicité de soi s’immisce dans chaque interstice. Plus d’intimité possible. Et comme les esprits s’échauffent, il faut se rafraîchir coûte que coûte !

  • La presse

« Une mise en scène virtuose. » Figaroscope

« Toute nue s'offre comme une géniale machine à jouer, portée avec brio et sans excès par l'équipe de comédiens. » Scèneweb

« Ce spectacle possède un comique ravageur mais aussi une amertume profonde. » Théâtre du Blog

« Ce qui se joue sur le plateau du Théâtre Paris-Villette se relève de la plus aboutie des réussites. Un maëlstrom, une onde de choc, un formidable jeu de massacre d'une sauvage, impitoyable et irrésistible drôlerie. » De la cour au jardin

« Une réussite qui déploie toute l'intelligence de la comédie. » La Terrasse

« Toute nue, remarquablement servie par six comédiens à l'énergie communicative, frappe juste. » La Grande Parade

« Avec beaucoup de mordant, Émilie Anna Maillet entremêle les écritures de Feydeau et de Norén en un vaudeville ébouriffant et saignant. » Transfuge

« Un mélange subtil entre Georges Feydeau et Lars Norén, à un siècle de distance, entre humour et acidité. » L'Humanité

« Un grand morceau de théâtre interprété à la perfection par un groupe de comédiens audacieux. (…) on est devant du grand théâtre, un travail intelligent, jubilatoire, à la fois très pensé et très libre. » Le journal d’Armelle Héliot

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête

Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Cartoucherie
  • Métro : Château de Vincennes à 1 km
  • Bus : Cartoucherie à 174 m, Plaine de la Faluère à 366 m
  • Navette : Sortir en tête de ligne de métro, puis prendre soit la navette Cartoucherie (gratuite) garée sur la chaussée devant la station de taxis (départ toutes les quinze minutes, premier voyage 1h avant le début du spectacle) soit le bus 112, arrêt Cartoucherie.

    En voiture : A partir de l'esplanade du château de Vincennes, longer le Parc Floral de Paris sur la droite par la route de la Pyramide. Au rond-point, tourner à gauche (parcours fléché).
    Parking Cartoucherie, 2ème portail sur la gauche.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête
Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Spectacle complet

Pourraient aussi vous intéresser

- 31%
Big Mother

Théâtre des Béliers Parisiens

Edelweiss [France Fascisme]

Points communs - Théâtre des Louvrais

- 42%
Je suis perdu

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête

Spectacle complet