Sopro

1
2
3
4
5

Espace 1789 , Saint-Ouen

Du 15 au 16 octobre 2020
Durée : 1h45

CONTEMPORAIN

,

Festival d'Automne à Paris

,

En langue étrangère

,

Festival

On ne se lasse pas d’accueillir Tiago Rodrigues ! Il porte en lui le talent de l’attention, écoute ceux à qui l’on ne donne jamais la parole, s’abandonne aux murmures plutôt qu’aux cris, aux doutes plutôt qu’aux certitudes. Spectacle en portugais surtitré en français.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 16 octobre 2020

 

Photos & vidéos

Sopro

De

Tiago Rodrigues

Mise en scène

Tiago Rodrigues

Avec

Beatriz Maia

,

Cristina Vidal

,

Isabel Abreu

,

Marco Mendonça

,

Romeu Costa

,

Sara Barros Leitao

Spectacle en portugais surtitré en français.

  • Une ode éblouissante au théâtre

On ne se lasse pas d’accueillir Tiago Rodrigues ! Il porte en lui le talent de l’attention, écoute ceux à qui l’on ne donne jamais la parole, s’abandonne aux murmures plutôt qu’aux cris, aux doutes plutôt qu’aux certitudes.

Sopro signifie « souffle » en portugais, comme ce mouvement qui redonne vie au comédien quand la réplique suivante lui échappe. Ici Cristina Vidal, la véritable souffleuse du Teatro Nacional Dona Maria II, à Lisbonne, est dans la lumière. Sur une scène en ruine, elle insuffle une énergie qui réveille les fantômes du lieu, ravive les grands drames du répertoire, ressuscite les héros, fait jaillir les rires et les larmes, entre anecdotes de coulisses, textes classiques, souvenirs fictifs et histoires vraies. Avec cinq comédien·nes, Cristina invite à un étrange voyage temporel qui emprunte des chemins de traverse pour dire l’amour de la scène et du jeu sincère. Une ode éblouissante, un geste généreux pour dire ô combien un théâtre est un lieu de vie, de débats, de rencontre, et d’émotion.

  • La presse

« Ce spectacle délicat, qui substitue le murmure aux cris et expose à la lumière les gens de l'ombre, a un charme qui ne peut être décrit. Il se vit ! » Télérama sortir TTT

« Le chaman Tiago déroule sa fable avec une grâce infinie, ponctuant sa mise en scène de larmes et de sourires, d'anecdotes tristes ou gaies, voire même d'un chant céleste : « Wild is the Wind » de Nina Simone entonné a cappella par la troupe. Un moment en apesanteur… » Philippe Chevilley, Les Echos

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Sopro

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment