Salomé

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 12 octobre au 05 novembre 2022
Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE

,

Opéra

D’après la scandaleuse pièce homonyme d’Oscar Wilde, Richard Strauss livre, en 1905, l’œuvre qui devait confirmer sa place de successeur de Richard Wagner dans l’opéra allemand. Une fulgurance d’une heure quarante où la metteuse en scène Lydia Steier convoque, pour ses débuts à l’Opéra national de Paris, l’essence décadente de l’œuvre.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 114,50 €

Prix tous frais inclus


Consignes sanitaires
La présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé. Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

Salomé

De

Hedwig Lachmann

,

Richard Strauss

Mise en scène

Lydia Steier

Direction musicale

Simone Young

Avec

Tansel Akzeybek

,

Alejandro Balinas Vieites

,

Dominic Barbieri

,

Eric Huchet

,

Yiorgo Ioannou

,

Bastian Thomas Kohl

,

Maciej Kwasnikowski

,

Katharina Magiera

,

Karita Mattila

,

Iain Paterson

,

Thomas Ricart

,

Matthäus Schmidlechner

,

Luke Stoker

,

Zoran Todorovich

,

Elza Van Den Heever

,

Sava Vemic

,

Mathias Vidal

La princesse de Judée, Salomé, s’ennuie au palais de son beau‑père, le roi Hérode. Sa curiosité s’éveille lorsqu’elle entend la voix de Jochanaan, prophète tenu prisonnier par Hérode qui en a peur. Obsédée par cet homme énigmatique et vertueux, Salomé est prête à tout pour le posséder, vivant ou mort.

D’après la scandaleuse pièce homonyme d’Oscar Wilde, Richard Strauss livre, en 1905, l’œuvre qui devait confirmer sa place de successeur de Richard Wagner dans l’opéra allemand. « Danse pour moi, Salomé ». De cette injonction lubrique d’Hérode à la jeune fille découle l’une des plus emblématiques pages orchestrales de l’histoire de l’opéra : la danse des sept voiles. Un intermède hypnotique qui pourrait à lui seul résumer la mortelle ascension du désir qui parcourt cette partition à l’orchestration aussi riche que moderne.

Une fulgurance d’une heure quarante où la metteuse en scène Lydia Steier convoque, pour ses débuts à l’Opéra national de Paris, l’essence décadente de l’œuvre.

Orchestre de l’Opéra national de Paris

Décors, vidéo : Momme Hinrichs
Costumes : Andy Besuch
Lumières : Olaf Freese
Dramaturgie : Maurice Lenhard

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Salomé

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment