Nu gît le cœur dans l’obscurité

1
2
3
4
5

Théâtre de la Cité Internationale , Paris

Du 06 au 18 février 2023
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

Peter a tout perdu. Une nuit, il va croiser le chemin d’inconnus qui savent des choses de sa vie intime, de ses fragilités indicibles. Ils vont lui permettre de se raccorder à la vie. Ça parle de voyage hasardeux, d’errance, de quête et de retour.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 18 € au lieu de 26,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
La présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé. Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Nu gît le cœur dans l’obscurité

De

Maxime Contrepois

Mise en scène

Maxime Contrepois

Avec

Ligia Aranda Martinez

,

Rodolphe Dekowski

,

Zoé Gauchet

,

Adrien Guiraud

  • Une réalité plus profonde, plus intime, plus nue – et comme enrichie

Peter, la cinquantaine, a perdu son travail, son épouse. C’est un homme défait, hagard, étranger à tout. Privé de présent, privé de futur, le voilà qui décide de partir vers le village où il a vécu il y a longtemps. Un soir, il découvre au milieu de la forêt un hôtel abandonné, à la lisière des bois. Dans ce lieu à l’écart du monde, Peter rencontre Lukas, Susan et Iris. Autour desquels gravite une figure mystérieuse, La Jeune Fille, qui nous parle, à intervalles réguliers, de la dérive d’un être. Ces interlocuteurs, aussi intenses que mystérieux, vont le confronter à lui-même et à son passé. Et lui permettre, lentement, de se réaccorder à la vie.

Dans un spectacle immersif à l’esthétique photographique, Maxime Contrepois nous fait naviguer entre différentes strates de réalité. Pourtant, l’improbable rencontre de ces figures et de Peter ne détourne pas du réel et donnent accès à une réalité plus profonde, plus intime, plus nue – et comme enrichie.

Maxime Contrepois fait défiler sous nos yeux une étrange compagnie de spectres, qui s’abordent et se débattent, aux limites de la veille et du rêve. Leur improbable rencontre, dans un hors-lieu, et leurs échanges baignés d’onirisme ne détournent pas du réel. Ils donnent accès à une réalité plus profonde, plus intime, plus nue – et comme enrichie.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Nu gît le cœur dans l’obscurité

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment