Michèle-Anne De Mey - Utopie

1
2
3
4
5

Théâtre de Châtillon , Châtillon

Le 30 novembre 2002

MUSIQUE & DANSE

Entre rêve et réalité, les danseurs d’Utopie s’élancent en apesanteur.Chorégraphe formée à l’école Mudra de Maurice Béjart, Michèle Anne De Mey a dansé avec Anne Teresa De Keersmaeker avant de fonder sa compagnie de l’Astragale en 1990. 
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 novembre 2002

 

Michèle-Anne De Mey - Utopie

De

Michèle-Anne de Mey

Avec

Pascale Gigon

,

Grégory Grosjean

,

Gemma Higginbotham

,

Samuel Lefeuvre

,

Kate Mc Intosh

,

Sofiane Ouissi

,

Nikoleta Rafaelisova

,

Nicolas Vladyslav

Présentation
La presse

Entre rêve et réalité, les danseurs d’Utopie s’élancent en apesanteur.

Chorégraphe formée à l’école Mudra de Maurice Béjart, Michèle Anne De Mey a dansé avec Anne Teresa De Keersmaeker avant de fonder sa compagnie de l’Astragale en 1990. 

Après avoir fait danser sa troupe de danseurs sur le répertoire classique (Beethoven, Schubert, Mahler, Ravel, Stravinski) la chorégraphe accole son Utopie à la musique électroacoustique de Jonathan Harvey et à celle de Robert Wyatt, batteur des Soft Machine et figure mythique de la pop music des années soixante-dix. Normal en somme puisque, posant la question « Qu’avez-vous fait de vos vingt ans et de leurs rêves », la chorégraphe explore, de l’adolescence à la maturité, les espoirs et les désillusions portés par la vague de mai 68. Elle s’interroge sans cynisme ni naïveté « sur cette matière humaine qui a les pieds ici et le regard ailleurs ». Sa danse nerveuse, toute de tensions et de ruptures, se tisse de vertigineux duos où les corps s’enlacent en longues séquences complexes et toujours renouvelées. 

De reptations improbables en vols planés stupéfiants les huit danseurs de la troupe flirtent avec panache et brio sur la plus grande de nos utopies : l’apesanteur.

Haut de page

« Cette quête d’un « ailleurs meilleur », Michèle Anne De Mey la met en scène tout en nuances. En exposant aussi 
les excès et les contradictions auxquels elle conduit quand elle se mue en absolu. » La Libre Belgique

« Entre moments de pure félicité et de pure réalité, la chorégraphe déploie la verve de ses meilleures créations. » Le Soir

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Michèle-Anne De Mey - Utopie

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment