Max Emanuel Cencic - Airs napolitains

1
2
3
4
5

Théâtre des Champs-Elysées , Paris

Le 20 janvier 2016

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

,

Récital

,

Tête d'affiche

Le contre-ténor viennois Max Emanuel Cenčić vous emmène dans les rues de Naples avec ce nouveau programme d'airs baroques. Avec l'orchestre Il Pomo d’Oro, dirigé par Maxim Emelyanychev.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 20 janvier 2016

 

Max Emanuel Cencic - Airs napolitains

De

Leonardo Leo

,

Nicola Antonio Giacinto Porpora

,

Domenico Sarro

,

Alessandro Scarlatti

,

Leonardo Vinci

Direction musicale

Maxim Emelyanychev

Avec

Max Emanuel Cencic

Le contre-ténor Max Emanuel Cenčić est une figure extravagante à la mesure de son illustre prédécesseur Farinelli dont il a fait connaître certains grands rôles. Pour ce nouveau récital, il a choisi de puiser dans le répertoire encore trop méconnu de l'école d'opéra napolitaine, une période faste et tumultueuse à l'orée du 18e siècle où Naples donne naissance à nombre de compositeurs. Ils enchaînent les succès, essaiment les cours de Saxe, Vienne, Londres et Venise, se font concurrence, se piquent livrets, chanteurs et mécènes, et changent à tout jamais l'histoire de la musique.

Parmi ces manuscrits rares, Max Emanuel Cenčić fait revivre des pages de Poliphème, créé par Porpora pour le fantasque Farinelli dans l'espoir de battre Haendel ; Il Tigrane, l'un des meilleurs opéras du fondateur de l'école d'opéra napolitaine, Scarlatti ; ou encore Didon abandonnée, premier opéra sur un livret de Métastase qui fit pleurer tout Naples à sa création.

Avec l'orchestre Il Pomo d’Oro, dirigé par Maxim Emelyanychev.

Au programme
Porpora : « Quel vasto quel fiero », air extrait de Poliphème, « Qual turbine che scende », air extrait de Germanico in Germania
Sarro : « Se resto sul lido », air extrait de Didon abandonnée
Scarlatti : « Care pupille belle », air extrait d’Il Tigrane
Vinci : « In questa mia tempesta », air extrait d’Eraclea
Leo : « No, non vedete mai », air extrait de Siface, « Dal suo gentil sembiante », « Non fidi al mar che freme », airs extraits de Demetrio

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Max Emanuel Cencic - Airs napolitains

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment