Let's dance - Let it Burn / Solitudes duo / Seismic Dancer / Sheroes

1
2
3
4
5

Nouveau théâtre de Montreuil (CDN) , Montreuil

Le 16 juin 2018
Durée : 3 heures environ

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Plateau

,

Rencontres Chorégraphiques de Seine-St-Denis

Soli, duos, dance de groupe : un programme riche pour cette soirée de clôture des Rencontres chorégraphiques !
Continuer la lecture


 

Photos & vidéos

Let's dance - Let it Burn / Solitudes duo / Seismic Dancer / Sheroes

Chorégraphie

Daniel Léveillé

,

Marcela Levi

,

Lucia Russo

,

Doris Uhlich

,

Christoph Winkler

Avec

Lois Alexander

,

Tamires Costa

,

Dagmar Dachauer

,

Ellen Furey

,

Esther Gaudette

,

Justin Gionet

,

Tamar Grosz

,

Boris Kopeinig

,

Sophie Lèbre

,

Judith Nagel

,

Sophie Prins

,

Emmanuel Proulx

,

Simon Renaud

,

Doris Uhlich

,

Teresa Zschernig

  • Marcela Levi, Lucía Russo - Let it Burn

Le solo Let it Burn aligne ses références à Thelonious Monk, Dizzy Gillespie, Nina Simone, Michael Jackson, Valeska Gert, Josephine Baker, Woody Woodpecker, Macunaíma, Grande Otelo, Jorge Ben Jor, Mc Carol ! C'est dire que ses auteurs, Marcela Levi et Lucía Rosso, abordent l'identité à la façon d'une accumulation. Complexe autant qu'étourdissante.

Au début, dans un rapport de très grande proximité aux spectateurs, la danse furieusement enjouée de Tamires Costa fait songer à un standard des stand up, show off, de la veine music-hall. Mais cela subvertit dans un extrémisme de l'interprétation, une forme d'outrance et d'assauts décapants. Finalement, rien ne se produira comme on pouvait prévoir. Let it Burn soulève un séisme corporel chez cette danseuse. Profondément corporel. Toutes les projections autorisées sur les corps noirs s'en trouvent démantelées.

Marcela Levi et Lucía Russo sont basées à Rio de Janeiro. Ces deux chorégraphes co-signent toutes leurs pièces. Elles sont convaincues que la différence, voire le dissensus, aiguisent leur propos. On leur trouve la trempe singulière des artistes actuels de la danse et performance au Brésil ; des artistes très pointus, engagés dans les concepts contemporains des performances de genre, de classe, les questions minoritaires et post-coloniales. Animant ainsi le dialogue international de la création, ils n'en oublient pas pour autant l'incandescence de leur culture de corps, ici incarnée jusqu'à épuisement. Let it burn.

Direction artistique : Marcela Levi, Lucía Russo
Interprétation : Tamires Costa
Co-création : Tamires Costa, Ícaro dos Passos Gaya
Documentation vidéo : Renato Mangolin, Luiz Guilherme Guerreiro
solo, 38 minutes

  • Daniel Léveillé - Solitudes duo (Québec-Canada)

Daniel Léveillé présente trois des six duos qui composent Solitudes duo, pièce créée en 2015 à la suite de Solitudes solo qui initiait un nouveau cycle de création pour le chorégraphe québécois connu pour son usage de la nudité, son goût pour le minimalisme et la répétition.

Ici, trois couples - successivement un homme et une femme, deux hommes puis deux femmes - investissent le plateau. Ils s'observent, se jaugent, s'attirent, s'invitent, se défient, s'harmonisent, se heurtent, s'enchevêtrent, s'adossent l'un à l'autre, s'envolent dans des portés, s'étreignent, exposant dans toute leur complexité les états mouvants de l’amour et de la relation à l’autre, la tension entre la proximité et l'éloignement, le désir et le rejet.

« L’ultime expression du désir et de l’absolu besoin de l’autre sont des thèmes qui traversent toute ma création. Je cherche à saisir le corps dans sa pleine « physicalité » pour en restituer l’éloquence brute. » dit Daniel Léveillé.

À partir d'une gestuelle minimale, ils livrent des duos intenses et puissants dans lesquels se dessinent des dialogues muets. Entre les uns et les autres se tissent des échos par la similitude d'un mouvement, d'une posture mais ils se distinguent radicalement par leurs combinaisons, et par la personnalité des interprètes qui teintent leurs gestes d'intentions différentes.

Passant des Doors à la musique baroque, la chorégraphie se dessine avec des traits nets, mettant à nu les émotions, avec force mais sans pathos, épurée, précise et tendue. Se conjuguent ici une grande puissance émotionnelle et une rigueur, une abstraction, qui révèle la beauté architecturale des corps et de leurs agencements.

Chorégraphie : Daniel Léveillé
Interprètes : Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Emmanuel Proulx, Simon Renaud
Conception des éclairages : Marc Parent
Musique : Jean-Sébastien Bach, Pancrace Royer
Durée 32 minutes, 3 duos

  • Doris Uhlich - Seismic Dancer

Seismic Dancer est le portrait de la chorégraphe Doris Uhlich. La danse est l’archéologie et la transmission de l’énergie. « J’ai cette image du corps comme un volcan qui provoque des vagues sismiques ». Considéré comme l‘épicentre de l‘action et du changement, le corps conserve à la fois notre histoire personnelle et celle du monde, le présent est inscrit dans des systèmes d’enfermement et de peur. Le pragmatisme et l’efficacité infiltrent la chair et le sang.

Avec Seismic Dancer, Doris Uhlich est à la recherche d’une énergie d’ouverture : la motivation de ne pas imploser ou s’effondrer. En collaboration avec le DJ Boris Kopeinig, elle en explore les limites : quelle force doit-on déployer pour changer, pour re-structurer, pour faire craquer quelque chose ? Spasmes, mouvements dynamiques, son hypnotique, toutes ces vibrations sismiques font trembler la scène.

Cette intention d’inonder l’espace du théâtre d’énergie l’amène à explorer la culture techno comme un acte de danse puissant, le son et le geste comme un courant. Ainsi l’évoque son complice Boris Kopeinig :« La musique électronique est un point de vue futuriste sur les anciens rituels qui influencent la cohérence du corps et de la perception ».

Chorégraphie, interprétation : Doris Uhlich
DJ : Boris Kopeinig
une danseuse et un DJ, 30 min

  • Christoph Winkler - Sheroes

Changez une lettre ; changez le mot. Changez le mot ; changez le monde. Sheroes. Christof Winkler rajoute un " S " en ouverture du titre de sa pièce. Tout un modèle, furieusement masculin, de l'héroïsme, s'en trouve ébranlé. Certes il est lui-même un homme. Mais c'est bien l'invention d'un héroïsme au féminin actuel, que sept danseuses viennent explorer et déployer, dans un nouvel agencement.

Cela commence en brandissant la hache, en fendant des bûches, en dressant des totems de billes de bois empilés. Conquête affirmée d'un territoire réputé réservé à la virilité. Puis c'est un départ en voyage, un déplacement dans une multitude de figures et de motifs qui composent la toile fine mais solide, d'un collectif émaillé de singularités remarquables.

Sur une tonalité chromatique, un brin pop, il en va de prises de parole à la première personne et d'élans en vocalisations chorales. D'éclats d'impros et de réminiscences noctambules. De déhanchés pulsatiles et de redressés emblématiques. De traversées somatiques, lâchés en contact, instantanés de performance, et retours d'archaïsmes dorénavant sophistiqués. Toute une puissance de célébration collective et de défis personnels, surgit à travers corps, engagés en présence.

Cet héroïsme n'a plus rien de lourdement, de bêtement monumental. Il tourbillonne sur l'aire de jeu, il se grise dans une étourdissante diversité d’atmosphères et de situations, constamment relayées. Émouvante, autant que stimulante, pourquoi pas réjouissante, cette fresque d'un monde très actuel, interprétée au féminin, collectionne les prises de position dans l'héroïsme d'être, de venir l'agir et l'exposer, en tant que femmes. Entières. Et en actions.

Conception, chorégraphie : Christoph Winkler
Par et avec : Lois Alexander, Dagmar Dachauer, Tamar Grosz, Sophie Lèbre, Judith Nagel, Sophie Prins, Teresa Zschernig
7 danseuses, 75 min

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Let's dance - Let it Burn / Solitudes duo / Seismic Dancer / Sheroes

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment