Les Papotins

Paris 6e
du 3 octobre au 24 novembre 2001

Les Papotins

« Des autistes et des jeunes atteints de psychoses infantiles fabriquent régulièrement un journal appelé Les Papotins. Comme beaucoup d’autres, j’ai été fasciné par leurs textes sans retenue, beaux, fantastiques, surréalistes, bref théâtraux. J’ai donc construit une adaptation théâtrale chantée.»
  • Présentation

« Des autistes et des jeunes atteints de psychoses infantiles fabriquent régulièrement un journal appelé Les Papotins. Comme beaucoup d’autres, j’ai été fasciné par leurs textes sans retenue, beaux, fantastiques, surréalistes, bref théâtraux. J’ai donc construit une adaptation théâtrale chantée. Gilbert Cascalès, le chef des chœurs de la manécantrie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois en a écrit les musiques et va diriger avec moi cette chorale théâtrale de 10 acteurs. Philippe Bonhommeau en assurera la chorégraphie. Un spectacle total et fou. » Christian Le Guillochet, juin 2001.

  • Quelques mots sur…

L’Atelier du Lucernaire est créé par Luce Berthommé qui ouvre le théâtre aux enfants atteints de psychoses et de maladies mentales au début des années 70. A cette époque où la psychiatrie était un univers mal connu, elle s’investit auprès de ces jeunes en montant avec eux un atelier théâtre qui n’a, depuis trente ans, jamais cessé d’exister.

Christian Le Guillochet

Il a fondé le Lucernaire avec Luce Berthommé en 1968, initialement situé Impasse d’Odessa. Il est acteur et a aussi mis en scène plus de 30 pièces. PDG et directeur artistique du Lucernaire, il a également écrit L’Oiseau Eventail qui a remporté un grand succès et obtenu plusieurs prix dont le Prix du Public (aujourd’hui Prix Roblès).

Philippe Bonhommeau

Il est depuis l’enfance fasciné par le spectacle sous toutes ses formes. Il commence le classique et le modern jazz à 6 ans avant de s’intéresser à la danse contemporaine. Il crée sa première compagnie à l’âge de 13 ans, apprend ensuite l’art dramatique et tourne des publicités, des clips, des courts et longs métrages. C’est avec Sylvie Joly qu’il retourne au music hall. Mais c’est sa rencontre avec Bruno Agati qui détermine sa carrière. Il joue et danse pour lui, dans La Mère qu’on voit danser (Lucernaire) et Les Mille et Une Nuits d’Ali Baba au Zénith.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Lucernaire

53, rue Notre Dame des Champs 75006 Paris

Bar Librairie/boutique Montparnasse Restaurant Salle climatisée
  • Métro : Notre-Dame des Champs à 166 m, Vavin à 234 m
  • Bus : Bréa - Notre-Dame-des-Champs à 41 m, Notre-Dame-des-Champs à 129 m, Guynemer - Vavin à 161 m, Vavin à 235 m, Rennes - Saint-Placide à 393 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Lucernaire
53, rue Notre Dame des Champs 75006 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 24 novembre 2001

Pourraient aussi vous intéresser

- 16%
Music-Hall Colette

Tristan Bernard

L'Oiseau paradis

Paradis Latin

- 42%
La Crème de Normandie

Gymnase Marie Bell

Mamma Mia !

Casino de Paris

Spectacle terminé depuis le samedi 24 novembre 2001