Les Filles du Saint-Laurent

1
2
3
4
5

Colline (Théâtre National) , Paris

Du 04 au 21 novembre 2021

CONTEMPORAIN

Dans cette fresque théâtrale, le ressac des voix fait face à l’intime et au joyau fragile qu’est chaque existence. Pendant que ces cœurs se débattent avec leur propre histoire, le fleuve se débat avec la sienne, la grande, l’immense, celle inscrite dans les profondeurs de ses embruns.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Les Filles du Saint-Laurent

De

Rébecca Déraspe

,

Annick Lefebvre

Mise en scène

Alexia Bürger

Avec

Annie Darisse

,

Marie-Thérèse Fortin

,

Ariel Ifergan

,

Louise Laprade

,

Gabrielle Lessard

,

Marie-Eve Milot

,

Émilie Monnet

,

Elkahna Talbi

,

Catherine Trudeau

,

Tatiana Zinga Botao

Les vagues sont particulièrement violentes ce soir. De Côteau-du-Lac à Blanc-Sablon, le fleuve Saint-Laurent lutte avec des rafales qui ne laisseront personne indemne. Sept cadavres sont recrachés sur les berges d’un territoire aussi vaste que troublant. Sept corps non identifiés. Sept dépouilles non réclamées. Au détour d’une marche, d’un jogging ou d’un baiser, Élodie, Rose, Dora, Charlotte, Martin, Lili, Mathilde, Manon et Anne vont croiser ces morts. Ce choc leur permettra de faire acte de vie. Ou de survie. Dans cette fresque théâtrale, le ressac des voix fait face à l’intime et au joyau fragile qu’est chaque existence. Pendant que ces cœurs se débattent avec leur propre histoire, le fleuve se débat avec la sienne, la grande, l’immense, celle inscrite dans les profondeurs de ses embruns.

Rébecca Déraspe, autrice québécoise, lauréate du prix Michel-Tremblay 2020 du meilleur texte porté à la scène, fouille avec nuances la portée des mots et les non-dits figés par le temps, accompagnée à l’écriture par Annick Lefebvre et à la mise en scène par Alexia Bürger accueillies à La Colline en 2017 avec le solo Les Barbelés.

« Il faut briser la glace
Pour dégager l’entrée des affluents
Pour prévenir les inondations du printemps
Pour redevenir des joyaux
Il faut briser la glace
La mienne
La vôtre
Il faut briser la glace
À plusieurs. »

Rébecca Deraspe

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Filles du Saint-Laurent

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment