Lendemains de fête

1
2
3
4
5

Théâtre des Abbesses , Paris

Du 25 février au 05 mars 2013

CONTEMPORAIN

Lendemains de fête c’est l’invitation au voyage mental, d’un vieil homme qui traverse ses paysages intérieurs et leurs métamorphoses. Il explore le kaléidoscope de sa vie composée de fragments de mémoires accumulées. L’homme s’attarde, ouvre le coffre scellé des trésors cachés : souvenirs d’enfances et songes se percutent et reconstituent les morceaux épars du puzzle d’une vie
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 05 mars 2013

 

Lendemains de fête

De

Julie Berès

,

Elsa Dourdet

,

Nicolas Richard

,

David Wahl

Mise en scène

Julie Berès

Avec

Axel Bogousslavski

,

Christian Bouillette

,

Evelyne Didi

,

Mathieu Gary

,

Julie Pilod

,

Vasil Tasevski

  • Un ton de fantaisie grinçante

« Du vide et du silence, l’espace s’encombre bientôt de sons, de mouvements et de matières non définissables. Désossés, éparpillés puis recomposés, les objets sont comme tout rêve, libres d’interprétation. Lendemains de fête c’est l’invitation au voyage mental, d’un vieil homme qui traverse ses paysages intérieurs et leurs métamorphoses. Il explore le kaléidoscope de sa vie composée de fragments de mémoires accumulées. L’homme s’attarde, ouvre le coffre scellé des trésors cachés : souvenirs d’enfances et songes se percutent et reconstituent les morceaux épars du puzzle d’une vie. C’est un voyage, en somme, où les temps se mélangent, se déstructurent, et se confondent, racontant le combat d’un homme dont la mémoire part en lambeaux. Son labyrinthe intérieur se peuple ainsi de corps retrouvés issus de son passé, et de corps fantasmés surgis de son imaginaire. Lendemains de fête c’est aussi une histoire qui unit deux corps âgés ; bonheurs et déboires entrelacés, mais aussi de la jouissance, du désir dont il reste quelque chose de vif sous la peau usée. Dans un monde où les personnages changent de peau comme de nom et de passé, certaines figures semblent surgir d’une mémoire archaïque, collective. Des scènes intimes se superposent aux scènes collectives entre affairement jubilatoire et confusion de repères, des corps pleins de vitalité s’enlacent et s’affrontent aux corps marqués par le temps. Des acteurs magnifiques de 70 ans et de jeunes interprètes — circassiens incarnent ces réminiscences et donnent vie à ce voyage où s’entremêlent et se répondent les différents âges de la vie : enfance, maturité et vieillesse. »

  • Processus

Dans la lignée de mes précédentes mises en scène, je m’efforce de donner forme à un théâtre sensoriel, suggestif et kaléidoscopique. Je tente de lier entre eux des éléments polysémiques et mets en jeu des sons, des images, des mots et des situations. Je considère que le texte apporte des éléments de sens sans en être le seul dépositaire. Il s’agit pour moi d’élaborer une composition où l’imaginaire des interprètes entre en interaction avec l’émotion qu’offrent la création sonore, les trouvailles scénographiques, les distorsions que permettent les projections de la vidéo et de la lumière. Je crois profondément à l’expérimentation du plateau pour révéler une grammaire commune, un langage qui nous soi propre et dégager une forme sensible. Nos coulisses et répétitions ressemblent à un vaste atelier. Pour nous, tout est « substance », les objets, la lumière, les corps, les matières. Chaque élément est passé au tamis du sens, comme des « indices », qui pointent en justesse et discrétion. C’est un travail qui se construit au fil de répétitions étalées dans le temps afin que chacun des éléments puissent trouver sa raison d’être et sa juste place.

Julie Berès, fin mars 2012

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Lendemains de fête

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment