Le bourgeois gentilhomme

1
2
3
4
5

Théâtre de la Porte Saint-Martin , Paris

Du 21 décembre 2004 au 13 mars 2005
Durée : 2H15

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

Mon Monsieur Jourdain est un commerçant qui a fait fortune dans les perruques. ll vit dans un "musée-théâtre", envahi par des tableaux et sculptures qui le représentent dans différentes situations héroïques et intellectuelles. Les intermèdes et ballets sont chantés, dansés et joués en direct avec de vrais instruments et de vrais comédiens - danseurs - musiciens - chanteurs dans un style "baroco-classico-contemporain".
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 13 mars 2005

 

Le bourgeois gentilhomme

De

 Molière

Mise en scène

Jean-Philippe Daguerre

Avec

Grégoire Bourbier

,

Valentina Casula

,

Stéphane Dauch

,

Hussein El Azab

,

David Ferrara

,

Frédéric Habera

,

Djordje Knezevic

,

Didier Lafaye

,

Christian Lannes

,

Charlotte Matzneff

,

Edouard Rouland

,

Yves Roux

,

Sandrine Seubille

,

Juliette Uebersfeld

,

Stéphanie Wurtz

,

Ralph Zaiser

  • Comédie-ballet

Mon Monsieur Jourdain est un commerçant qui a fait fortune dans les perruques. Une immense enseigne publicitaire : "les perruques de Jourdain, perruques de demain" entoure le "musée-théâtre" dans lequel il vit, envahi par des tableaux et sculptures qui le représentent dans différentes situations héroïques et intellectuelles.

Dans cet espace "mégalo-mélomane", chaque personnage défile affublé de perruques délirantes. Sous l'étoffe de leurs panneaux publicitaires, des laquais hommes-sandwichs dévoilent de larges miroirs selon les besoins narcissiques du maître et de ses convives. Derrrière chaque tableau qui occupe la scène se cachent également des miroirs qui, au fur et à mesure du spectacle, apparaissent à la vie des personnages et du public, et leur renvoie leur portrait.

Les intermèdes et ballets sont chantés, dansés et joués en direct avec de vrais instruments et de vrais comédiens - danseurs - musiciens - chanteurs dans un style "baroco-classico-contemporain". Le pourpre, le fuchsia, le jaune et l'or sont les couleurs vives du spectacle ; les miroirs ambulants et les tableux-miroirs diffusent une lumière tout à fait originale ; elle éclaire les doutes de l'homme face à son image jusqu'au paroxysme narcissique, jusqu'à la folie d'un Jourdain naïf, emporté dans un délire de joie.

J.-P. Daguerre

  • La presse

"Comment réviser ses classiques sans s’ennuyer ? Défi relevé avec ce Bourgeois gentilhomme très amusant où le jeu des acteurs est exceptionnel de justesse et d’entouthiasme." Zurban

"Excellent travail de scène où se croisent sans excès tradition et modernité." L'homme nouveau

"Rigoureuse et précise, la mise en scène de Jean-Philippe Daguerre, joue la carte du burlesque avec de belles trouvailles et, de temps à autre, une volonté de percer l’écorce comique pour aller révéler ce qui se cache derrière la bouffonnerie." Charlie Hebdo

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le bourgeois gentilhomme

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment