Le Tartuffe

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois , Paris

Du 12 au 20 mai 2006
Durée : 1h45

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

La mise en scène d'Antonio Diaz-Florian et le jeu d’acteur convergent vers une force et une simplicité au profit d’une restitution, la plus intense et sincère possible, du texte de Molière. Magnifique.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 20 mai 2006

 

Le Tartuffe

De

 Molière

Mise en scène

Antonio Diaz-Florian

Avec

Olivia Algazi

,

Pierre-Nicolas Bourcier

,

Cécile Cazeaux

,

Clément Husson

,

Graziella Lacagnina

,

Jean-Christophe Legendre

,

Alexandre Palma Salas

,

Maxime Vambre

,

Milena Vlach

Au village, la charrette itinérante des comédiens est arrivée. Véhicule d’illusions, elle devient castelet et les personnages qu’elle charrie, des statuettes vivantes prêtes à jouer l’histoire de Tartuffe…

  • Les acteurs-statues

Contraindre l’acteur à une gestuelle minimale, à une quasi immobilité, n’est pas tenter de l’effacer au profit de la mise en scène ou du texte. Au contraire, tenir le corps tendu, chargé de ses révoltes furieuses, avec pour seul exutoire le poème, c’est placer l’acteur au cœur du déchirement théâtral : faire naître, sur la scène, une parole réelle.

Nous cherchons à ce qu’à l’intérieur des « acteurs-statues » les passions brûlent d’une ardeur ignée jusqu’à ce que brille, dans la voix, la splendide clarté que le poème possède. Nos corps sont les bûchers où les désirs bestiaux alimentent la flamme du verbe divin. Ainsi le corps de l’acteur est pressé par la force du poème jusqu’à la suffocation, insupportable jouissance, d'où jaillit le mouvement juste et nécessaire.

Nous voulons que l’acteur éprouve, dans l’espace scénique, la douleur de dire et la difficulté d’agir. Avec ce travail, nous tentons de refléter de la condition tragique de l’homme du XVIIème siècle déchiré entre l’idée d’un dieu caché et la réalité d’un monde désenchanté par la science. Nous pensons que c’est ici, dans cette faille entre la foi de l’être possible et le désespoir de l’être réel, vécue et exprimée par les artistes de l’époque baroque, que les personnages de Molière prennent la source de leur puissance tragique.

Mettre en scène cette humaine dualité existentielle est une des volontés du spectacle, au lieu d’exposer des artifices d’actions spectaculaires et divertissantes. La mise en scène de « notre » Tartuffe converge vers son effacement maximal au profit de l’acteur et de l’auteur.

Haut de page

  • La Troupe de l’Épée de Bois

Le Théâtre de l’Épée de Bois présente l’originalité d’abriter l’une des rares Troupes qui, depuis sa création en 1968, reste fidèle à l’esprit qui l’a vue naître. Le fondateur-directeur, Antonio Díaz-Florián, continue de transmettre aux nouveaux membres les principes qui constituent l’identité de la Troupe : engagement artistique et citoyen, travail, responsabilité et respect du public.

Conscients de l’héritage que leur a laissé « l’Illustre Théâtre » de Molière, les comédiens participent à toutes les tâches de la vie d’une Troupe : artistiques mais aussi techniques, administratives… Les spectacles, des costumes aux décors, sont créés sur place, en commun. Chaque comédien, guidé par Antonio Díaz-Florián, nourrit de sa sensibilité et de ses compétences l’ouvrage final. Le lieu, berceau des créations, est entièrement géré et entretenu par la Troupe.

Pour la Troupe de l’Épée de Bois, les spectacles n’ont de sens que s’ils pénètrent les spectateurs. C’est pourquoi dès leur entrée dans le théâtre, ils sont progressivement immergés dans l’univers du spectacle : ils sont accueillis dans le hall par les comédiens costumés, la musique et la nourriture servie au bar préparent à l’atmosphère du spectacle. À l’issue de la représentation, les comédiens engagent un dialogue avec ceux qui le désirent afin d’échanger sur leurs sentiments et critiques.

Depuis maintenant 30 ans qu’elle existe, la Troupe de l’Épée de Bois entre dans sa période de maturité. L’adaptation du Tartuffe en est le reflet : la mise en scène et le jeu d’acteur convergent vers une force et une simplicité au profit d’une restitution, la plus intense et sincère possible, du texte de Molière.

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Tartuffe

0 Note

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Marie hélène S. (1 avis) 08 avril 2006

RE: Le Tartuffe Très beau spectacle dans la très belle salle de l'Epée de Bois. Parmi les nombreuses versions du Tartuffe que j'ai eu l'occasion de voir, celle-ci compte parmi les plus intéressantes. Le texte est restitué avec justesse, la mise en scène est à la fois sobre et précise. Nous étions peu nombreux dans la salle hier soir et c'est fort dommage.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Thierry D. (1 avis) 26 février 2006

Le Tartuffe Nous nous sommes régalés avec cette magnifique interprétation du TARTUFFE. La mise en scène très originale nous a beaucoup plu (l'idée du livre qu'on ouvre, qu'on lit au cours de spectacle et qu'on referme à la fin est excellente) et nous nous louons d'avoir passé cette soirée avec cette compagnie. Le décor : impeccable de sobriété, de suggestivité et d'efficacité Les costumes : splendides. Les maquillages : superbes : on croirait des masques de Venise L'accueil, avant et après le spectacle, fait que, malgré l'éloignement de la Cartoucherie et les tracas de la circulation (mais pas de problème de parking), il fait bon venir ici
0
0

Spectacles consultés récemment