Le Monte-plats

Lucernaire , Paris

Du 28 mars au 20 mai 2018
Durée : 1 heure environ

CONTEMPORAIN

Avec cynisme et humour noir, Pinter dépeint dans Le Monte-Plats une société asservie qui obéit aux ordres, aussi absurdes soient-ils. Et si cette société décrite n’était pas aussi un peu la nôtre...
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 20 mai 2018

 

Photos & vidéos

Le Monte-plats

De

Harold Pinter

Mise en scène

Etienne Launay

Avec

Benjamin Kühn

,

Simon Larvaron

,

Bob Levasseur

,

Mathias Minne

  • Quelques heures à tuer

Dans un sous-sol, deux tueurs à gage, Gus et Ben, attendent leur prochain « contrat ». Ben lit le journal et Gus cherche à faire du thé. Le temps passe, provoquant ennui, impatience et pour finir tensions entre les deux compères. Soudain une enveloppe glisse sous la porte, un monte-plats se met en branle. C'est le début d’une série d’événements étranges et angoissants. Sont-ils observés ? Par qui ? Pourquoi ? Qui donne les ordres ?

Avec cynisme et humour noir, Pinter dépeint dans Le Monte-Plats une société asservie qui obéit aux ordres, aussi absurdes soient-ils. Et si cette société décrite n’était pas aussi un peu la nôtre...

Traduction Mitch Hooper, Anatole de Bodinat, Alexis Victor.

  • Note d'intention

Le Monte-Plats est pour moi au-delà d’un théâtre de l’absurde un « théâtre de dérision » associant au tragique de l’existence un univers comique, un rire grinçant. J’ai la conviction que l’absurde reste aujourd’hui un excellent vecteur de vérité.

Pinter nous plonge dans le tragique de l’Homme face à lui-même, et dans l’angoisse incessante du monde extérieur qui nous hante tous. Comment l’Homme négocie-t-il avec sa propre nature, ses peurs, ses angoisses, ses désirs ? Comment cela influence-t-il son rapport à l’autre ? Et quelle place la société, ou « le système sociétal », accorde-t-il aux doutes et aux questionnements de l’individu ?

Gus et Ben sont deux personnes « déviantes » au sens sociologique du terme, et qui interrogent forcément l’ordre imposé. L’un de mes désirs premiers est de placer le spectateur au centre de cette bulle propice au questionnement de l’être pour nous permettre d’avancer, je l’espère, dans notre quête de vérité.

Etienne Launay

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Monte-plats

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(1)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

ALAIN S. (5 avis) 05 avril 2018

Une pièce sans prétention Une mise en scène originale et des acteurs qui jouent avec beaucoup de conviction.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Veronique B. (2 avis) 04 avril 2018

une pièce "machine à laver" les acteurs nous secouent entre les rires et les peurs, entre les solitudes et les miroirs, entre beaufitude et introspection. Belle énergie dans ce ballet finement mis en scène. on veut revoir cette pièce là !!!!
0
0

Spectacles consultés récemment