Le Joueur d'échecs

Théâtre Casino Barrière à Deauville , Deauville

Le 16 avril 2016

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Tête d'affiche

Eric-Emmanuel Schmitt adapte le chef d'oeuvre de Stefan Zweig, une fable palpitante sur le combat de la culture contre la barbarie, qui nous emmène jusqu’aux frontières de la folie. Avec Francis Huster.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 16 avril 2016

 

Photos & vidéos

Le Joueur d'échecs

De

Stefan Zweig

Adaptation

Eric-Emmanuel Schmitt

Mise en scène

Steve Suissa

Avec

Francis Huster

  • Une fable palpitante

Fuyant la guerre, Stefan Zweig prend le bateau qui l’emporte en Amérique du Sud. Pendant la traversée, un combat s’engage qui le passionne, ainsi que tous les voyageurs : au dessus d’un jeu d’échecs s’affrontent le champion du monde Csentovic, une brute lente, cupide, inculte, antipathique, qui n’a jamais perdu une partie, et le mystérieux Monsieur B, un aristocrate viennois, sensible, raffiné, qui vient d’échapper aux griffes de la Gestapo.

Qui gagnera ? L’intelligence et la culture ont-elles encore une chance dans ce monde qui sombre dans la barbarie ?

Cette fable palpitante qui nous emmène jusqu’aux frontières de la folie est considérée comme le chef d’œuvre de Stefan Zweig. Après l’avoir achevé, il se donna la mort en compagnie de sa femme, Lotte.

  • Note d’intention

Dans cette version théâtrale, Eric-Emmanuel Schmitt montre comment cette fable sur les échecs est une confession de Zweig, son œuvre sans doute la plus autobiographique. Lui qui s’est battu pendant toute sa vie pour la culture et une conception européenne de la civilisation, est bien obligé, face à Hitler, de conclure qu’il a perdu. Plus radical que son héros, il se donnera la mort.

  • Note de l’adaptateur

Stefan Zweig est le grand romancier des personnages vaincus. Lui-même se considéra comme un vaincu puisque la culture, l'humanisme, l'européanisme, tout ce pour quoi il s'était battu fut attaqué par les Nazis ; après avoir écrit Le Monde d'hier, des mémoires dont il n'est pas le sujet mais le centre, il rédigea son ultime fiction Le Joueur d'échecs, l'envoya par la poste à son éditeur lui aussi en exil, et le lendemain se donna la mort en compagnie de Lotte, son épouse atteinte de sévères crises d'asthme. Vaincu...

Pour cette raison, il me bouleverse. Ce sont toujours à travers les failles qu'on aperçoit la lumière. L'héroïsme idéaliste de Zweig, je l'ai toujours fait mien, d'autant qu'il n'est pas triomphant, seulement convaincant, habité par le doute, l'hésitation. À l'évidence, le narrateur de la nouvelle est Zweig lui-même qui va en finir... À l'évidence aussi, l'aristocrate viennois devenu fou à force d'isolement et de cohabitation avec un seul livre, c'est lui aussi, enfermé dans une conception de la littérature qui ne correspond plus au monde et le met en péril.

Dans ma traduction-adaptation du Joueur d'échecs, je me nourris d'autres textes de Zweig, des éléments objectifs de la guerre, pour montrer à quel point cette magnifique fable est sa propre tragédie.

Après Le Journal d'Anne Frank, nous allons, Francis Huster, Steve Suissa et moi, chercher de nouveau des raisons de vivre et d'espérer chez des personnages que, malheureusement, l'Histoire a fauchés. Anne Frank ou Stefan Zweig n'ont perdu la partie que sur le moment ; cinquante ans plus tard, ils la gagnent : ce sont eux qu'on écoute.

Eric-Emmanuel Schmitt

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Joueur d'échecs

64 Notes

112 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(42)

Très bon


(10)

Bon


(7)

Pas mal


(2)

Peut mieux faire


(3)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Amal C. (9 avis) 25 mars 2015

Une interprétation exceptionnelle Francis Huster est merveilleux sur scène. Il incarne son rôle à merveille. Authentique, il narre avec confidence, et interprète la folie avec énergie et talent. À lui seul, il occupe la scène, le théâtre tout entier. Et quand il parle en aparté de l'auteur, il nous fait découvrir l'Histoire comme on ne l'entend jamais. Merci infiniment.
1
0
1
2
3
4
5
Par

François R. (1 avis) 15 octobre 2014

Le Joeur d'échec.... et MAT On dit que cette nouvelle de Stefan Zweig est son chef-d’oeuvre. Profondément atteint par la barbarie de la Seconde Guerre mondiale et la domination nazie, Stefan Zweig se donnera la mort juste après avoir achevé " Le Joueur d’échecs ", publié à titre posthume. Ce texte serait-il une confession ? C’est ce qu’Eric-Emmanuel Schmitt a souhaité montrer dans cette adaptation théâtrale, mise en scène par Steve Suissa et portée par le jeu habité de Francis Huster. Sur un transatlantique à destination de l’Amérique latine, Stefan Zweig fuit l’Europe et la guerre. Au cours de la traversée, un événement hors norme passionne les passagers : une partie d’échec oppose le champion du monde de la discipline, Czentovic, rustre à l’esprit lent mais aux stratégies imparables, à un étranger, Monsieur B., Viennois énigmatique qui se distingue par son éducation et sa maîtrise des échecs. Une révélation : Mr B. a appris à jouer durant sa détention par la Gestapo à Vienne. Le pouvoir de résister aux interrogatoires en se concentrant sur des parties d’échecs tirées d’un manuel des champions du monde de la spécialité. Eric-Emmanuel Schmitt s’interroge sur le pouvoir de l’intelligence et de la culture contre la sauvagerie d’un monde qui a basculé dans l’horreur. Dans cette nouvelle, sans doute la plus autobiographique de son oeuvre, Stefan Zweig n’avouerait-il pas sa défaite face au nazisme ? Adaptation subtile de ce texte mythique par Eric-Emmanuel Schmitt. Francis Huster, seul sur scène, mais interprétant avec vérité et vivacité les personnages clés de cette nouvelle, joue juste et avec brio la partition difficile de Stefan Zweig.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Yves A. (6 avis) 15 octobre 2014

LE JOUEUR D'ECHECS Magnifique !! Un spectacle vivant et émouvant. Francis Huster est formidable.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Hervé F. (2 avis) 08 octobre 2014

Une oeuvre magnifique Adaptation et mise en scène intéressantes de ce pur chef d'oeuvre de la littérature. L'exercice était difficile et pas si mal réussi. Le jeu de Francis Huster est bon mais effectivement peut-être un peu surjoué. Cela reste un moment agréable
1
0
1
2
3
4
5
Par

Jacky N. (1 avis) 31 août 2015

Huster magistral !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Luca R. (2 avis) 29 août 2015

Francis Huster au top! Très belle adaptation, menée avec brio par un très grand acteur. On passe un excellent moment
0
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine L. (1 avis) 27 août 2015

Francis Huster au meilleur L'acteur est sublime de générosité. Le trio Sweig, Schmitt, Huster est tout simplement puissant.
0
0
1
2
3
4
5
Par

PhilippeL (3 avis) 27 août 2015

Francis Huster est formidable, il est servi par un texte d'une grande puissance. A voir et revoir
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gisele P. (1 avis) 26 août 2015

Excellence de l'acteur, puissance du texte...un moment de vie!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Xavier B. (2 avis) 16 août 2015

Le joueur d'échecs Juste une heure de bonheur au théâtre, rare.
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment