Le Bon Chemin

1
2
3
4
5

La Loge , Paris

Du 20 au 29 octobre 2009

CONTEMPORAIN

Le Bon Chemin, c’est l’histoire de Damien. De la mère de Damien, de son père, de sa soeur Sandra, de son beau-père, de son ami Achille qui est avocat d’affaire. Tout ce petit monde marche, avance, travaille. Pas Damien. Par le collectif transdisciplinaire Das Plateau en résidence à Mains d’Oeuvres.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 29 octobre 2009

 

Le Bon Chemin

De

Jacques Albert

Avec

Jacques Albert

,

Céleste Germe

,

Maëlys Ricordeau

,

Jacob Stambach

"Le théâtre, ce n’est pas la réalité, c’est du réel contre la réalité." Roméo Castellucci.

  • La pièce / le spectacle

Le Bon Chemin, c’est l’histoire de Damien. De la mère de Damien, de son père, de sa soeur Sandra, de son beau-père, de son ami Achille qui est avocat d’affaire. Tout ce petit monde marche, avance, travaille. Pas Damien. Il a 21 ans. Il fait des blagues. Il est à l'âge où l'on a le droit de ne rien être encore mais où il faut construire. Construire l'avenir. Se forger des convictions. Apprendre un métier. Avancer. Damien n'avance pas. Damien fait des blagues. Damien pleure parfois, mais c’est pas grave. Alors il attend. Il attend la suite.

Pourtant, Damien est instruit de ce qui est bien, de ce qu'il convient de faire à son âge. Avoir une amie, faire l'amour des fois, apprendre un métier pour gagner son pain quand il sera grand, avoir des enfants. Mais il reste en marge de cette existence qui lui est dévolue, et c'est bien son incapacité à réaliser ce qu'on attend de lui qui devient l'espace du"drame". Un drame invisible, sournois, imbriqué au coeur du quotidien, dans la discussion banale, celle de tous les jours, mais un drame tout de même, où est mis en jeu un être perdu, sans désirs ni aspirations face à une réalité qu'il n'arrive pas à faire sienne.

Créée avec un seul comédien et six voix, la mise en scène du collectif Das Plateau propose de s’arrêter un instant sur cette jeunesse et ses « erreurs », sur ses errements. Sur cette jeunesse qui n'arrive pas à devenir adulte. Et qui s'ennuie, traîne, ne sait pas comment occuper ses journées. Ça agace les parents, et pourtant. Cet âge, bien particulier, est peut-être caractéristique de notre société. Formulons l'hypothèse qu'en regardant ces jeunes adultes s'ennuyer, en tentant de comprendre leurs errances, leurs égarements, leur dénuement, c'est un pan de notre monde que nous questionnons. Notre société qui laisse ses jeunes dans la violence de leurs indécisions, dans l’extrême de leur solitude, dans leur insondable tristesse. Le monde leur dit : "Marche ou crève" ? Damien hésite. Et patiente en attendant que la vie l'emporte, qu'on lui trouve un stage, ou un diplôme qui lui permette ensuite de gravir leséchelons, de faire carrière.

Le Bon Chemin c'est l'histoire d'un monde qui tourne et d'un jeune homme qui a peine à suivre. Faut-il aider le jeune homme à courir, ou ralentir le monde ? C'est indécidable, bien sûr, mais Le Bon Chemin cherche à pointer ces tous petits décalages, dans l'espoir que ces êtres "dérythmés", leur fragilité, puissent nous permettre de nous interroger sur le rythme globalisé, la marche forcée.

  • L’écriture / la création

Le Bon Chemin est la troisième pièce de Jacques Albert.

Pour son écriture, l’auteur à été accueilli en résidence à La Chartreuse de Villeneuve-lèz- Avignon (CNES) en janvier 2009. La pièce sera créée pour la première fois par le collectif Das Plateau, à l’occasion du festival ActOral.8, dirigé par Hubert Colas, le 6 octobre 2009 à Montévidéo (Marseille).

  • Das Plateau - collectif scénique transdisciplinaire

Das Plateau, actuellement accueilli en résidence à Mains d'OEuvres, réunit quatre artistes : Jacques Albert - auteur/danseur, Céleste Germe - architecte, Maëlys Ricordeau - comédienne et Jacob Stambach - auteur/ compositeur.

Ensemble, ils développent un travail de recherche à la fois scénique et théorique, et proposent des formes hybrides qui confrontent théâtre, performance, musique live et danse contemporaine. Au cours de la saison 2007-2008, le collectif engage un travail de laboratoire expérimentalà travers la création de plusieurs formes scéniques courtes.

S.H.O.N., Grand Débutant, Le cri de Jean et Umi no Yeah!! Paris, sont les quatre premières de ces propositions conçues comme les parties autonomes d'un système cumulatif. En octobre 2008, Das Plateau présente à Mains d'Oeuvres Martine, sa dernière création, et dans le cadre du festival ActOral.7, la mise en voix de Sig Sauer Pro, le deuxième texte de Jacques Albert, à Montévidéo (Marseille) et au Théâtre National de la Colline. En janvier 2009, Jacques Albert est accueilli en résidence d'écriture à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Il y écrit sa troisième pièce, Le Bon Chemin, qui sera mis en voix par Das Plateau lors du festival ActOral.8 en octobre 2009. Il est également l’un des invités des Sonde 01#09 « De l’encre au pixel : les nouvelles matérialités de l’écrit », et 03#09« Chartreuse News Network », organisées par Franck Bauchard.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Bon Chemin

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment