La sonate à Kreutzer

1
2
3
4
5

Studio Hébertot , Paris

Du 25 septembre au 07 octobre 2018
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Théâtre musical

L’histoire d’un féminicide, une œuvre controversée de Tolstoï qui questionne le mariage et l’amour conjugal et entrelace théâtre et musique. Avec Jean-Marc Barr.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 20 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

La sonate à Kreutzer

De

Léon Tolstoï

,

Sofia Tolstoï

Adaptation

Jean-Marc Barr

,

Irina Decermic

Mise en scène

Goran Susljik

Avec

Jean-Marc Barr

,

Irina Decermic

,

Tijana Milosevic

  • Une oeuvre controversée de Tolstoï

Le personnage de Pozdnychev, rendu fou de jalousie par la complicité de sa femme avec son professeur de musique, confesse l’avoir assassinée. Il développe, pour justifier son acte, une analyse féroce sur le mariage et les relations de pouvoir au sein du couple qui fera scandale à la parution de la nouvelle.

Ponctuée d’extraits du journal de Sofia Tolstoï en réponse aux propos extrêmes de son mari, la pièce entrelace magnifiquement théâtre et musique et célèbre l'art à travers deux maîtres illustres - Tolstoï et Beethoven.

  • Note d'intention

Le point de départ de ce texte est un crime qui s’est déjà déroulé : un mari a tué sa femme. À travers le personnage de Pozdnychev, Tolstoï reconstruit et nous livre sa vision de l’amour dans les relations homme-femme et dans les liens maritaux.
L’épouse de Léon Tolstoï, Sofia, rend compte dans son journal de ses sentiments sur sa relation, son mariage, et plus généralement sur l’amour et la vie. Sont-ils les témoins fiables d’une telle reconstruction ? Nous ne le savons pas... Nous allons leur faire confiance, à chacun dans ses propres termes. Nous transmettrons leur témoignage. Et pour ce qui concerne la magie, Tolstoï et Beethoven sont là. Nous leur laissons cette tâche.

Goran Šušljik, metteur en scène

Si la musique est l’aliment de l’amour, jouez donc ; donnez-m’en jusqu’à ce que ma passion surchargée en soit malade et expire. (William Shakespeare) Tolstoï, comme Shakespeare, explore les déformations que nous avons faites, femmes et hommes, du mot « amour ». Ces bouleversements profonds, inspirés de nos propres relations amoureuses, semblent autant d’actualité que dans les époques respectives de ces deux auteurs. L’évolution s’est-elle pour toujours arrêtée ? Notre société progressera-t-elle suffisamment pour nous permettre de dépasser ce monde dominé par les hommes ? Nos dieux peuvent-ils nous aider à redécouvrir la pureté qui nous enseigne respect et tolérance les uns envers les autres ?

Jean-Marc Barr

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La sonate à Kreutzer

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment