La rafle du Vel d'Hiv

1
2
3
4
5

Manufacture des Abbesses , Paris

Du 30 août au 11 novembre 2017

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Pièce historique

Maurice a 14 ans quand la police française vient l’arrêter avec sa famille, le 16 juillet 1942. À travers la mémoire d’un adolescent, nous revivons la terrible rafle du Vel d’Hiv.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 26,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

La rafle du Vel d'Hiv

De

Maurice Rajsfus

Mise en scène

Philippe Ogouz

Avec

Philippe Ogouz

  • Une vie

« J'ai 14 ans. J'habite Vincennes. Je suis élève au collège situeé à l'École du Nord, rue de la Liberté. J'ai appris à lire et à écrire à l'École de l'Ouest, rue de l'Égalité. Il y a aussi une rue de la Fraternité à Vincennes. Lorsque la rafle s'est produite, je venais d'avoir 14 ans. »

Ainsi commence l’adaptation théâtrale des souvenirs de l’écrivain Maurice Rajsfus sur la rafle du Vel d’Hiv, la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

  • Note d'intention

Le 16 Juillet 1942 : Vent printanier. La police de Vichy désigne ainsi le plus grand rapt organisé à Paris et dans sa banlieue, 15000 Juifs dont 5000 enfants sont raflés, à l’aube, chez eux. Dire l’insoutenable, sans artifices, ni pathos, il ne sert à rien de crier l’horreur. Au moment où le racisme et l’antisémitisme ressurgissent en France et dans toute l’Europe, il m’a semblé indispensable de faire ce travail de mémoire. Heure par heure, se déroule cette rafle prévue par les autorités françaises aux ordres de la police allemande et des SS, implacablement préparée par le Maréchal Pétain, chef de l’État alors âgé de 87 ans, et ses sbires Pierre Laval et René Bousquet. Tous les responsables de cette rafle seront acquittés. Seul Laval sera fusillé à la Libération. Je retrace à travers ce voyage de l’horreur, l’engrenage des lois antisémites, le port de l’étoile jaune et les lieux publics interdits aux Juifs. A la voix de l’acteur répond celle de l’accordéon de Paul Predki.

Les mots ne crient pas, ne chantent pas, ne mentent pas, ils disent.

Philippe Ogouz

Avis du public : La rafle du Vel d'Hiv

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment