La famille Ortiz

1
2
3
4
5

Théâtre Rive Gauche , Paris

Du 09 octobre au 20 décembre 2019

CONTEMPORAIN

,

Comédie dramatique

Une histoire fantastique sur les méandres de la famille et de ses secrets. C'est l'histoire de la famille Ortiz qui vit d’amour comme dans un rêve… jusqu'à ce que la réalité s'en mêle. La nouvelle création de Jean-Philippe Daguerre, l’auteur et metteur en scène de Adieu Monsieur Haffmann (4 Molières 2018).
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 19 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

La famille Ortiz

De

Jean-Philippe Daguerre

Mise en scène

Jean-Philippe Daguerre

Avec

Stéphane Dauch

,

Isabelle de Botton

,

Antoine Guiraud

,

Kamel Isker

,

Bernard Malaka

,

Charlotte Matzneff

  • Les méandres de la famille

Une histoire fantastique sur les méandres de la famille et de ses secrets.

Une famille extraordinaire : un père insubmersible, une mère protectrice. En leur sein, une fratrie qui fête et savoure chaque instant au rythme de scènes fantasmées de jeu de combat, rituels nostalgiques du passé glorieux de leur père.

Un jour, pourtant, un acte manqué à plus d'un titre brisera leur équilibre. Ils feront tout pour éviter l’inéluctable... voire le pire.

C'est l'histoire de la famille Ortiz qui vit d’amour comme dans un rêve… jusqu'à ce que la réalité s'en mêle.

La nouvelle création de Jean-Philippe Daguerre, l’auteur et metteur en scène de Adieu Monsieur Haffmann (4 Molières 2018).

  • Note d'intention

Un conte contemporain
Il y a bien longtemps que cette histoire influencée par des éléments réels ayant touché ma vie, et celle de gens très proches, trotte dans ma tête. J’ai choisi un univers de conte contemporain pour la raconter, ne voulant pas tomber dans une chronique sociale naturaliste que j’ai toujours du mal à vouloir traiter lorsque j’écris du théâtre… sans oublier la peur de tomber dans la démagogie et la sensiblerie qui guettent sans cesse ce type de sujet.
Et quand on a la folie de vouloir toucher du doigt les méandres de la famille et de ses secrets, les mystères de l’Amour dans son absolu et du courage dans toute sa lâcheté, il faut tâcher de trouver la bonne distance stylistique et dramaturgique pour permettre au jeu théâtral et à l’émotion de tenter de s‘exprimer.

Un univers mélancolique et loufoque
Toujours très peu client du jeu ultra-naturaliste au théâtre, aussi bien quand j’aborde le travail de mise en scène d’une oeuvre classique que celle d’une œuvre contemporaine, je vais chercher à raconter cette histoire avec beaucoup d’engagements physiques de la part de mes comédiens, de façon ludique et spectaculaire dans les parties de récits tauromachiques, mais aussi très soutenues dans les scène de jeu et de récit plus « traditionnels »… sans oublier les respirations silencieuses, ou musicales, nécessaires à la respiration des comédiens… et des spectateurs.
Etant donné que La Famille Ortiz alterne en permanence des séquences dans des espaces temps et lieux différents, il faut que la mobilité et la créativité des décors, costumes, musiques et lumières soit au diapason de celle des comédiens pour réussir à embarquer tout le monde dans cet univers mélancolique et loufoque auquel je tiens... toujours en quête d’une émotion simple et sincère à partager avec générosité.

  • Le mot d'Eric-Emmanuel Schmitt (Directeur artistique du Théâtre Rive Gauche)

Quelle famille n’a pas de secrets ? Chaque clan est composé d’autant de choses dites que de choses tues… La pièce de Jean-Philippe Daguerre nous présente une famille magnifique, éperdue d’amour, la famille Ortiz, où tendresse et admiration lient les parents et les trois fils. Cependant, même quand on s’aime, on peut s’aimer maladroitement… Soudain, on laisse une question en suspens, laquelle se gangrène en doute, en soupçon, et finit par tout empoisonner. Pourquoi Pierre, après une enfance et une jeunesse heureuse au bord de la Garonne, quitte-t-il ses parents et ses frères adorés, cessant toute relation avec eux, pour s’exiler au bout du monde et s’inventer un autre passé ? Son épouse mène l’enquête, remonte avec lui dans les années fabuleuses jusqu’au grain de sable dans l’engrenage affectif…

J’espère que vous aimerez autant que moi cette pièce intrigante, colorée, drôle, dont la qualité d’émotion témoigne d’une véritable profondeur humaine.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La famille Ortiz

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment