La baignoire et les deux chaises - Intégrale

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Le 22 avril 2006
Durée : 8H00

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Les 21 pièces du feuilleton théâtral en intégrale, avec une rencontre avec l'équipe artistique à la fin des représentations. Pour une actrice et deux acteurs, une baignoire et deux chaises, deux mugissements de vache, un un pot de yaourt périmé…
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 22 avril 2006

 

La baignoire et les deux chaises - Intégrale

De

Pierre Bénézit

,

May Bouhada

,

Joseph Danan

,

Timothée de Fombelle

,

Agnès Desarthe

,

Jean-Paul Farré

,

Léa Fazer

,

Christophe Ferré

,

Nathalie Fillion

,

Jean-Daniel Magnin

,

Pierre-Yves Millot

,

Christophe Pagnon

,

Jacques Séréna

,

Sébastien Thiéry

,

Raphaëlle Valbrune

Mise en scène

Gilles Cohen

Avec

Pierre Aussedat

,

Emeline Bayart

,

Philippe Hérisson

21 auteurs écrivent 21 pièces de 21 minutes pour 3 comédiens, 1 baignoire, 2 chaises et 2 mugissements de vache !

La règle du jeu
Les 5 épisodes d’un feuilleton théâtral

Note de mise en scène

Les résumés

Vous connaissez ce jeu où l’on doit inventer une histoire en intégrant trois mots tirés au sort ? Vous aimez les exercices de style, ou les cadavres exquis chers aux surréalistes ? Jean-Michel Ribes a eu l’idée d’un tel jeu au théâtre : un concours de pièces courtes écrites selon des paramètres imposés.

L’idée est simple : faire vivre au public la singularité, l’imaginaire, la drôlerie, l’invention d’une quinzaine d’auteurs, en confrontant leurs textes à un même décor, aux mêmes comédiens, au même metteur en scène… Il a été ainsi proposé à 120 écrivains, recommandés par trois comités de lecture associés (Bureau des Ecritures et de la Recherche, Beaumarchais, Rond-Point), d’écrire une pièce de 20 minutes pour une actrice et deux acteurs, une baignoire et deux chaises, deux mugissements de vache et la réplique : « Ce yaourt est périmé ». Précision importante : il n'était pas interdit d'être drôle...

Plus de 90 pièces ont été reçues, parmi lesquelles les partenaires et le metteur en scène Gilles Cohen en ont retenu quinze - éditées et jouées pendant un mois à 18h30 sous la forme d'un "feuilleton théâtral" articulé en 5 épisodes d'une heure (trois pièces par soirée).

La traversée est encadrée par une intégrale.

Haut de page

- Les vendredis 17, 24, 31 mars et 7, 14, 21 avril : Trois personnages en quête d’auteur(s) de Jean-Paul Farré ; L’Art de la fuite de Joseph Danan ; Panse-bête de Christophe Pagnon.
- Les samedis 18, 25 mars et 8, 15 avril : Saint Pierre sous terre de Timothée de Fombelle ; Bain de lumière de Christophe Ferré ; Vu dans un yaourt de Jean-Daniel Magnin.
- Les mardis 21, 28 mars et 4, 11, 18 avril : Dommage de Jacques Serena ; La Fache de Sébastien Thiéry ; Taka de Nathalie Fillion.
- Les mercredis 22, 29 mars et 5, 12, 19 avril : Les Chevaliers d’Agnès Desarthe ; Les Hommes préhistoriques sont des cons de Pierre Bénézit ; Azincourt de Pierre-Yves Millot.
- Les jeudis 23, 30 mars, 6, 13, 20 avril : L’Amour d’une mère de Raphaëlle Valbrune ; Les Névrosés de Léa Fazer ; C’est tellement bon d’être une femme de May Bouhada.
- Samedi 1er et 22 avril : Intégrale de 14 h à 23 h

Haut de page

Ce qui me ravit dans ce projet, c’est qu’il va à l’essentiel. Pas de décor ou si peu : une baignoire et deux chaises. Pas de son ou si peu : deux mugissements de vache. Pas de contraintes ou si peu : juste 496 pages et 45 personnages à incarner, etc..

Ce n’est pourtant ni la performance, ni l’exercice de style qui m’attire là-dedans, c’est purement le jeu pour le jeu et le plaisir de ça. Remettre l’acteur et l’auteur au centre du plateau. Voilà. Sans fioritures, sans chichi. Simplement et évidemment.

Les quinze textes choisis sont tous singuliers, drôles, différents, inattendus. Ils sont pleins d’humour et de jeunesse. La langue est forte et personnelle. Je n’ai pas cherché à déceler un sens, une progression dramaturgique pour les relier, je n’ai pas cherché ce qui pourrait dans un programme compléter l’un ou différencier l’autre (les 15 pièces seront jouées en intégrale le dernier jour).

Les renvois, rebonds, ramifications se feront naturellement, au fil du travail, au fil de ce qui (j’espère) jaillira. J’ai envie de privilégier le hasard, les ruptures de rythme, de ton, passer de la comédie au drame. Ce spectacle doit être un apéritif de bulles de champagne.

Gilles Cohen

Haut de page

Raphaëlle Valbrune - L’Amour d’une mère
Aucune rencontre sentimentale, aucun lien affectif ou charnel ne vaut le véritable amour : celui d'une mère pour son fils.

Nathalie Fillion - Taka
Un papa de taille normale, une maman de taille normale et un bébé disproportionné. À l’heure du bain, un gros titre étrange lu à voix haute dans un journal économique normal : “ Malgré la croissance, le moral des ménages est en baisse ”…

Timothée de Fombelle - Saint Pierre sous terre
« À 7h 40, le Pape a glissé dans sa salle de bains, se blessant légèrement au front. » AFP, 12 juin 1999. Impossible de ne pas croire à une tentative criminelle quand le Chanoine Bird, ancien du FBI, et Sœur Léa, agent de Saint-Pierre Sûreté, retrouvent un résidu de graisse à traire au fond de la baignoire.

Jean-Daniel Magnin - Vu dans un yaourt
Le grand torero Seya Urtès II, alors qu’il devrait passer son habit de lumière pour se rendre aux arènes, reste prostré dans sa baignoire. Craint-il d’affronter un descendant du taureau qui tua son père ou est-il en train d’inventer une nouvelle manière de combattre ?

Pierre-Yves Millot - Azincourt
Monsieur Sbrodj visite un appartement qui possède la particularité (mais est-ce vraiment exceptionnel ?) de donner sur le néant.

Christophe Pagnon - Panse-bête
Ils n’ont pas lutté, Mo et Vaslav, contre le vite-vite du temps qui passe. Ils se sont assis, prématurément fatigués, en attendant d’avoir une bonne idée. Mais leur rumination molle et tardive engendre une surprise à laquelle ils ne s’attendaient pas. Ô jeune ogresse affamée…

Jacques Serena - Dommage
Un homme se retrouve devant son rêve de fille mais évidemment elle n’est pas seule et de toute façon cet homme est taré comme les autres.

Sébastien Thiéry - La Fache
Un agent immobilier essaie de louer à un monsieur un appartement déjà occupé par une "fache" (un croisement entre la femme et la vache).

Pierre Bénézit - Les hommes préhistoriques sont des cons
Tous les sujets de conversation ont-ils déjà été abordés ? Y a-t-il plus de passé ou plus de futur ? Comment penser à rien ? Paulbert, Gérald et Barbara y réfléchissent.

May Bouhada - C’est tellement bon d’être une femme
Depuis qu'elle mange des farines animales, la vache Perla a commencé sa mutation en femme... Maurice, son propriétaire, attend pour consommer.

Joseph Danan - L’art de la fuite
Trois acteurs ou, si l’on veut, trois instrumentistes, tentent de faire entendre une petite musique de scène avec les moyens du bord (une baignoire, deux chaises et quelques mugissements) augmentés d’un fait divers où résonnent les peurs du temps.

Agnès Desarthe - Les Chevaliers
Donald vient demander à son frère Roger de lui prêter de l’argent. Roger n’est pas d’accord, mais Donald a une arme secrète, sa nouvelle femme, Io, qui est très sexy quand elle veut et saura, croit-il, convaincre l’aîné récalcitrant.

Jean-Paul Farré - Trois personnages en quête d’auteur(s)
La crise des intermittents du spectacle ayant frappé de plein fouet les comédiens, voilà à quoi ceux-ci en sont réduits pour continuer de pratiquer l’Art Dramatique… Jusqu’à quand ?

Léa Fazer - Les Névrosés
Enfermés sans savoir pourquoi, ils se soumettent à une volonté qu’ils ignorent, en suivant des règles incompréhensibles : ils sont mal barrés.

Christophe Ferré - Bain de Lumière
Un institut de beauté ouvre ses portes. Sa promesse ? Vous rendre heureux infiniment ! La méthode consiste à plonger le client dans une baignoirecaisson où se réveillent la jeunesse du corps et le bonheur des sens. Odette et Gary, deux apprentis esthéticiens, s’occupent de tout : ils chassent les rides, recomposent le derme, redessinent les formes… Cette farce macabre fera rire jaune les amateurs de cosmétique et de chirurgie esthétique.

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La baignoire et les deux chaises - Intégrale

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment