La Solitude des mues

Vitry-sur-Seine (94)
le 21 avril 2023
1h20

La Solitude des mues

Après Daddy Papillon, la folie de l’exil, Naéma Boudoumi et Arnaud Dupont sont de retour à la Tempête avec un récit intime d’une immense poésie pour parler de nos métamorphoses intimes. C’est tout un monde fantastique qui se déploie sur scène, incarné par une circassienne « la bête ».

Après Daddy Papillon, la folie de l’exil, Naéma Boudoumi et Arnaud Dupont sont de retour à la Tempête avec un récit intime d’une immense poésie pour parler de nos métamorphoses intimes. C’est tout un monde fantastique qui se déploie sur scène, incarné par une circassienne « la bête ».

  • Des fragments de vie d'une famille ordinaire

Adolescente entichée de culture japonaise, Kiki vit seule avec son père. Pas toujours facile de se lever le matin. Et les humeurs qui font le yoyo, on en fait quoi ? Alors même si tout n’est pas mignon et super kawaï, avec son amie Pastèque, Kiki s’amuse à changer d’apparence et à l’afficher sur les réseaux sociaux. Jusqu’au jour où c’est la crise. Finie l’école, adieu les amis, Kiki se retranche dans sa chambre. Totalement démuni, son père trouve refuge dans la forêt, se tapissant sous les feuilles. Quand une bête lui rend visite…

Après Daddy Papillon, la folie de l’exil, Naéma Boudoumi et Arnaud Dupont sont de retour à la Tempête avec un récit intime d’une immense poésie pour parler de nos métamorphoses intimes. C’est tout un monde fantastique qui se déploie sur scène, incarné par une circassienne « la bête ». Et si la crise est à tous les étages, sous les feuilles dans la forêt, on aperçoit un rayon de lumière. La jeunesse ignorerait-elle encore son formidable potentiel de régénération ?

  • La presse

« Naema Boudoumi, grâce aux personnages de Pastèque et Kiki, mêle avec bonheur observation de la sociabilité adolescente et exploration de la culture pop japonaise passée à la moulinette des réseaux sociaux. » Cult News, Julia Wahl

« Une adolescente, entichée de culture japonaise et accrochée à son portable, un père seul et déboussolé par les humeurs de sa fille. Tous deux, touchants et perdus dans un monde de plus en plus hostile… Mais cette trame ne dit rien de la poésie de l'univers visuel et sonore créé par Naéma Boudoumi traversé par les chorégraphies d'une créature fantastique. » La Croix, Béatrice Bouniol

« L’écriture, nette, aux dialogues sans fioritures, est aérée par les incursions fantastiques du faune et les immersions sylvestres du père. Concise jusqu’à être parfois elliptique, sans manichéisme, elle ne cherche pas à excuser ses personnages ; elle les laisse se débattre avec leurs fragilités et leurs défauts, leurs douleurs et leur hargne. On les voit fléchir et batailler, errer et faillir, cheminer à tâtons vers la nouvelle mue de leur vie. » Piano Panier, Marie-Hélène Guérin

  • La compagnie Ginko

La Cie Ginko est née en 2010 en Île-de-France et a depuis 2015 investi le territoire Normand à Rouen. Fondée par Naéma Boudoumi, la ligne artistique la compagnie se situe dans l’interdisciplinarité à l’image de la diversité sociale et culturelle présente dans ses créations. La cie Ginko base ses recherches sur la notion de famille, d’appartenance, sur l’exclusion et la violence mais aussi le corps, la transmission et la santé.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Nouveau Gare au théâtre

13, rue Pierre Sémard 94400 Vitry-sur-Seine

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Val-de-Marne
  • RER : Vitry-sur-Seine à 70 m
  • Bus : Vitry RER à 132 m, République - Vaillant Couturier / Vitry-sur-Seine Gare à 218 m, Gabriel Péri à 340 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Nouveau Gare au théâtre
13, rue Pierre Sémard 94400 Vitry-sur-Seine
Spectacle terminé depuis le vendredi 21 avril 2023

Pourraient aussi vous intéresser

Partenaire
Neandertal

TGP - CDN de Saint-Denis

Guerre

Théâtre-Studio à Alfortville

- 21%
Marcus et les siens

Reine Blanche

- 29%
Le repas des fauves

Théâtre Hébertot

- 28%
Je suis la maman du bourreau

Pépinière Théâtre

- 51%
Deux mains, la liberté

Studio Hébertot

Spectacle terminé depuis le vendredi 21 avril 2023