La Mezzanine chante Brecht

1
2
3
4
5

La Serre , Lieusaint

Du 09 au 21 novembre 2007
Durée : 1h15, avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

Pour nous faire plaisir, partager du bonheur et du sens, le Théâtre de la Mezzanine monte à 3 voix dans une version Jazzy un récital des songs de Bertolt Brecht.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 21 novembre 2007

 

La Mezzanine chante Brecht

De

Bertolt Brecht

,

Paul Dessau

,

Hanns Eisler

,

Kurt Weill

Mise en scène

Cécile Maquet

Avec

Roselyne Bonnet-des-Tuves

,

Martial Bort

,

Antonia Bosco

,

Michel Costandi

,

Cécile Maquet

,

Lionel Seillier

Récital jazzy
Liste des songs

  • Récital jazzy

Pour nous faire plaisir, partager du bonheur et du sens, le Théâtre de la Mezzanine monte à 3 voix dans une version Jazzy un récital des songs de Bertolt Brecht.

Des cris de femmes, celles que les hommes bafouent et que le monde écrase, à travers les thèmes favoris du théâtre brechtien (la vie est dure, l’homme est scélérat, le monde ne vaut pas un clou...) et avec toute la finesse musicale des compositeurs qui ont travaillé avec lui (Weill, Dessau, Eisler), dans une version arrangée par Lionel Seillier, et mise en espace par Cécile Maquet, deux artistes qui aiment jouer les décalages... et l’humour, pour petits lieux, et relations intimes.

Cécile Maquet, qui orchestre la mise en espace de ce spectacle de “songs” a choisi de mêler des artistes ayant une grande expérience du répertoire Brechtien (Antonia Bosco, Roselyne Bonnet des Tuves), avec un trio de jazzmen, dirigé par Lionel Seillier, qui a accepté avec enthousiasme de revisiter l’univers des compositeurs ayant accompagné l’oeuvre de Brecht : K. Weill et H. Eisler...

Une version très Jazzy donc, mais aussi très intimiste de ces chants, puisque la contrainte artistique de ce projet est de mettre en avant la couleur des voix et des instruments, dans leur version acoustique : du grain de contrebasse, de la chair de voix, de la sensualité de guitare, enrobés d’un délicat swing percussif. Lionel Seillier, qui aime les aventures musicales décalées donne à ce projet une dimension inédite.

Cécile Maquet souhaite donner toute l’ampleur nécessaire à l’interprétation de ce répertoire exigeant en s’attachant à ces portraits de femmes, ces tranches de vies intimes et truculentes, qui ont toujours alimenté les univers du poète. Des “songs” très connues de Mahagonny et Têtes raides têtes pointues, en passant par les poèmes militants et humoristiques de Brecht, les trois chanteuses et les trois musiciens de ce spectacle décapent et re-colorisent l’image que l’on pourrait se faire d’un homme qui a marqué à jamais le théâtre contemporain, et dont l’oeuvre poético-musicale est encore un extraordinaire terreau pour les musiciens de tout poil.

Haut de page

  • Liste des songs

Première partie
1. L’ Inanité de l’Effort humain (extrait de l’Opéra de 4 sous) Weill/Brecht
“Chacun vit de sa tête, mais il faut être fou, pour croire qu’une tête peut nourrir plus d’un pou...”
2. La ballade de l’esclavage des sens (extrait de l’Opéra de 4 sous) Weill/Brecht
Ou comment l’Homme, petit animal aux appetits sexuels incontrôlés, finira dans les bras des “femmes faciles”
3. La complainte de Mackie (extrait de l’Opéra de 4 sous) Weill/Brecht
Version très originale de cette complainte, devenue un standard de jazz.
4. Nana’s Lied (Lied der nana) (extrait de Têtes rondes, têtes pointues) H. Eisler/Brecht
Chanson intimiste racontant le destin des femmes à qui la vie n’a pas fait de cadeaux.
5. Surabaya Johnny (extrait de Happy End) Weill/Brecht
“Il y a en amour deux destinées qui règnent : on est aimé ou on est amoureux. Douceur pour l’un et l’autre, il prend des beignes...” Chant d’amour donc, entre une femme et un fumeur de pipe.
6. Chant de la fraternisation (extrait de Mère courage et ses enfants) H. Eisler/Brecht
L’amour après les vêpres, c’est bien agréable, mais cela ne dure pas quand la guerre gronde et détruit les passions.
7. Chanson de l’entremetteuse (Extrait de Têtes rondes et têtes pointues) Brecht/Eisler
Il n’y a guère que les hommes pour croire que les femmes sont si cruches qu’elles ne sont pas capable d’aimer par intérêt !
8. Chanson de Bilbao (extrait de Happy End) Weill/Brecht
“Au bal de Bilbao, t’avais à gogo le bruit et l’rêve, sous l’parquet l’herbe poussait drue, par le toit la lune verte passait et y’avait la musique, vraiment on en avait pour son fric !...” Chanson sur le plaisir.
9. Kleines Lied poème H.Eisler/Brecht
Tu bois, tu bois pas... tu meurs quand même !

entr’acte (ou pause bar)

Deuxième partie
10. Alabama song (extrait de Mahagony) Brecht/Weill.
Une lune de l’Alabama qui a déjà fait déjanter (entre autres) Jim Morison et David Bowie. Et oui, la bonne vieille grosse mama est toujours aussi appétissante...
11. Le chant des Matelots (extrait de Happy End) Weill/Brecht
Tango halluciné autour d’une mer bleue, si bleue, d’un bleu troublant. A l’horizon, un nuage noir nous ramène inexorablement à terre, pour affronter l’Histoire. Voilà une évocation de la montée du nazisme toute Brechtienne.
12. Chanson de la Putain à juifs Marie Sanders. Brecht/Eisler
“A Nuremberg ils firent une loi, plus d’une femme en pleura qui couchait auprès de l’homme qu’il ne faut pas. Marie Sanders ton amant a les cheveux trop noir...”
13. Ballade de la roue à eau. Brecht/Eisler
Mais qui (si ce n’est nous) donne du grain à moudre au moulin de la dictature ?
14. Ballade de merci (extrait de l’Opéra de 4 sous) Weill/Brecht d’après le poème de Villon “Frères humains qui après nous vivez, n’ayez contre nous le coeur endurci...”
15-16-17. “Trois berceuses pour mères ouvrières” poèmes chantés Brecht/H.Eisler
“Du pain et du lait ce sont des victoires, un lit bien chaud pour mon enfant... Je me battrai jour et nuit pour que sur cette terre, il n’y ait plus de misère...”
18. Deuxième final (extrait de l’Opéra de 4 sous) Weill/Brecht
“D’abord la bouffe, ensuite la morale...” thème recurrent dans l’oeuvre de Brecht (l’homme est un loup pour l'homme)
19. Chanson du Citron (extrait de Happy End) Weill/Brecht
Sextet vocal sur le chant citronné du grand homme et du p’tit homme.

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La Mezzanine chante Brecht

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment