L'incroyable rencontre : Jean-Paul II - Antoine Vitez

1
2
3
4
5

Lucernaire , Paris

Du 22 mai au 30 juin 2019
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Pièce historique

Un dialogue virtuel entre le pape Jean-Paul II et Antoine Vitez. Répliques « recomposées » par Jean-Philippe Mestre, permettant ainsi une confrontation sur différents sujets comme le théâtre, l’acteur, l’inquisition, le pouvoir, la science, le communisme, l’Église...
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 juin 2019

 

Photos & vidéos

L'incroyable rencontre : Jean-Paul II - Antoine Vitez

De

Jean-Philippe Mestre

Mise en scène

Pascal Vitiello

Avec

Michel Bompoil

,

Bernard Lanneau

  • Une incroyable rencontre

Le 28 juillet 1988, la Comédie-Française donnait une représentation privée du Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc de Charles Péguy devant le pape Jean-Paul II, dans les jardins de Castel Gandolfo. Antoine Vitez, qui venait juste d’être nommé Administrateur Général du premier Théâtre National de France, avait tenu à être du voyage. A l’issue de la représentation, le pape est présenté à chaque participant. Contrairement au protocole qui prévoyait un départ rapide, Jean-Paul II s’attarda au milieu de tous, entamant de multiples conversations, générales et particulières.

Ces nombreuses réflexions furent enregistrées par Jean-Philippe Mestre, romancier et grand reporter au Progrès de Lyon. Lui vint alors l’idée, à propos de l’échange spécifique entre le Pape et Antoine Vitez, de se replonger dans l’œuvre écrite de chacun et d’imaginer un dialogue virtuel. Ainsi, nombre de répliques du spectacle appartiennent-elles bien aux deux protagonistes, mais « recomposées », permettant ainsi une confrontation sur différents sujets comme le théâtre, l’acteur, l’inquisition, le pouvoir, la science, le communisme, l’Église...

  • La presse

« C'est une excellente idée (...) de faire s'entretenir le pape et le metteur en scène : l'état du monde, la politique, les rapports entre les textes sacrés et le théâtre. Le débat est passionnant. Bernard Lanneau est un pape remarquable. » Télérama TT

  • De vraies répliques recomposées

Le 28 juillet 1988, la Comédie-Française donnait une représentation privée du Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc de Charles Péguy devant le pape Jean-Paul II, dans les jardins de Castelgandolfo. Antoine Vitez, qui venait juste d’être nommé Administrateur Général du premier Théâtre National de France, avait tenu à être du voyage.

A l’issue de la représentation, le pape est présenté à chaque participant. Contrairement au protocole qui prévoyait un rapide départ, Jean-Paul II s’attarda au milieu de tous, entamant de multiples conversations, générales et particulières sur le spectacle lui-même, la théologie de Péguy, l’Art Dramatique... Ces nombreuses réflexions furent enregistrées par Jean-Philippe Mestre, romancier et grand reporter au Progrès de Lyon. Lui vint alors l’idée, à propos de l’échange spécifique entre le pape et Antoine Vitez, de se replonger dans l’oeuvre écrite de chacun et d’imaginer un virtuel dialogue.

Ainsi, nombre de répliques dans Castelgandolfo appartiennent-elles bien aux deux protagonistes, mais « recomposées », permettant ainsi une confrontation sur différents sujets comme le Théâtre, l’Acteur, l’Inquisition, le Pouvoir, la Science, le Communisme, l’Église...

Pascal Vitiello, Metteur en scène

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'incroyable rencontre : Jean-Paul II - Antoine Vitez

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment