L'Usage du monde

Théâtre de Poche-Montparnasse , Paris

Du 05 janvier au 09 avril 2023
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

,

Seul(e) en scène

,

Aventure

1953. Nicolas Bouvier se lance dans un voyage insolite de plus d'un an et demi à travers les Balkans, en remontant vers l'Inde, avec comme fil conducteur, la musique. À travers ses mots, Samuel Labarthe raconte avec émerveillement, tendresse et humour, la rencontre de deux mondes.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 26,50 € au lieu de 33,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

L'Usage du monde

De

Nicolas Bouvier

Adaptation

Anne Rotenberg

,

Gérald Stehr

Mise en scène

Catherine Schaub

Avec

Samuel Labarthe

  • Un voyage initiatique

1953. Avec sa Fiat Topolino, un accordéon et 4 mois d'argent en poche, Nicolas Bouvier se lance dans un voyage insolite de plus d'un an et demi à travers les Balkans, en remontant vers l'Inde, avec comme fil conducteur, la musique. Son ami peintre Thierry Vernet le rejoint à Belgrade. Ils serpentent la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan. À travers les mots de Nicolas Bouvier, Samuel Labarthe raconte avec émerveillement, tendresse et humour, la rencontre de deux mondes. Un voyage initiatique, hymne à l'altérité et à la fraternité.

« On croit faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait » Nicolas Bouvier  

  • La presse

« Leur périple est saisissant. (...) L’acteur Samuel Labarthe se fait le passeur de ce voyage face au public. » Télérama TT

« Samuel Labarthe se glisse à merveille dans la peau du journaliste curieux. (...) Très réussi. Bravo la mise en scène signée Catherine Schaub, une orfèvre qui sait jouer l’épure tout en créant une constante animation scénique. » Paris Match

« On reste pendant une heure dix sous le charme de l’auteur et de son interprète et l’on sort à regret de la salle. » L’Obs

« De cette voix si agréable, Samuel Labarthe sait dire les mots. Rien qu’à leur écoute, nous partons en voyage.(...) Se faisant passeur, retrouvant les attributs de la jeunesse, joie, émerveillement, obstination, plaisir, gourmandise devivre, le comédien donne vie à cet hymne à la fraternité. Et c’est beau. » L’Oeil d’Olivier

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'Usage du monde

5 Notes

5 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(4)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Jean Paul M. (12 avis) 22 janvier 2023

Un rêve passe Il s'agit de passer 80 minutes dans un voyage imaginaire à la poursuite de rêves de cet Orient mystique qui est au fond de chacun de nos. Samuel Labarthe par sa diction suave et son talent de conteur y parvient. Il s'en suit une sorte de plongée guidée dans des contrées devenues depuis inaccessibles à de simples curieux européens. Très bon spectacle tout en lenteur qui laisse place à nos rêves. Bravo.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Françoise F. (23 avis) 16 janvier 2023

Un acteur au service du texte Un très bon conteur qui s'efface derrière le texte pour nous emmener dans ce voyage. La musique mériterait d'être un peu plus forte car elle a toute sa place dans ce long chemin,.
0
0
1
2
3
4
5
Par

MARIE CAROLE P. (3 avis) 14 janvier 2023

Emouvant voyage immobile porté par la voix chaude et feutrée de Samuel Labarthe
0
0
1
2
3
4
5
Par

Emilie G. (45 avis) 08 janvier 2023

Magnifique voyage Un voyage extraordinaire qui nous embarque la découverte du monde lointain. Samuel L'abattre nous prend par la main, nous enchante par ce récit de voyage. Quelle belle parenthèse hors du temps, hors du monde mais au cœur du monde , au cœur de l'homme.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Franck V. (40 avis) 07 janvier 2023

Éblouissant L'esprit perdu dans la poussière aveuglante des plaines afgghannes, la gorge sèche, on boit avidement les paroles du conteur : Samuel Labarthe, le timbre feutré, nous plonge dans une douce torpeur, le cœur bercé par le récit du voyage. Un spectacle fascinant, poétique, incandescent comme les lucioles, le soir, au coin du feu de camp.
0
0

Spectacles consultés récemment