L’Ormindo

1
2
3
4
5

Le Monfort théâtre , Paris

Du 03 au 05 mai 2007

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

Opéra de Cavalli, monté par le londonien Dan Jemmett (Shake, L'amour des trois oranges). Le livret de Faustini mêle avec bonheur airs comiques et scènes dramatiques, fantaisie et émotion. Un événement à ne pas manquer !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 05 mai 2007

 

L’Ormindo

De

Francesco Cavalli

,

Giovanni Faustini

Mise en scène

Dan Jemmett

Avec

Pierrick Boisseau

,

Jacques Bona

,

Romain Champion

,

Patricia Gonzales

,

Thierry Grégoire

,

Jean-François Lombard

,

Arnaud Raffarin

,

Stéphanie Revidat

,

Anne Rodier

  • Opéra

Deux jeunes hommes, Ormindo et Amida, découvrent avec stupeur qu’ils aiment tous deux la même femme, Erisbe, laquelle les aime tous les deux du même amour, ravie de trouver de si agréables compensations à l’impuissance d’Hariadeno, son vieux mari. Mais une autre femme, abandonnée par Amida, vient tenter de reprendre son bien.

Erisbe, contrainte de choisir, s’enfuit alors avec Ormindo. Les vents contraires retenant au port les amoureux, le mari, justement courroucé, ordonne de les empoisonner, avant d’apprendre avec horreur qu’Ormindo était son fils disparu ! Par chance, son sbire avait prudemment substitué un somnifère au poison. Les amants, plus heureux que Roméo et Juliette, se retrouvent, et Haraideno, magnanime, fait même don de sa femme à son fils !

Opéra en trois actes de Francesco Cavalli, L’Ormindo est créé pendant le carnaval de Venise de 1644, un an après Le couronnement de Poppée. Dans le livret, Giovanni Faustini mêle avec bonheur airs comiques et scènes dramatiques, fantaisie et émotion. Une intrigue issue de la tradition théâtrale italienne rencontre un souci de caractérisation dramatique des personnages et des situations au moyen de l’écriture musicale : l’opéra, avec Cavalli, devenait un art populaire.

Successeur de Monteverdi, Cavalli incarne un moment décisif de l’Histoire de l’Opéra, période où la distinction des genres (opera siera, opera buffa) n’est pas établie, ni la séparation airs et récitatifs totalement effectuée. D’où cette liberté du discours musical.

Musique de Francesco Cavalli
Livret de Giovanni Faustini
Direction musicale Jérôme Correas avec L’orchestre Les Paladins.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L’Ormindo

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment