L’Objecteur

1
2
3
4
5

Artistic Théâtre , Paris

Le 30 avril 2006
Durée : 3 heures avec entracte

CONTEMPORAIN

Lecture. En 1950, deux jeunes gens de vingt ans se rencontrent : Josseline est issue d’une famille d’ouvriers militants au parti communiste et Julien, de la grande bourgeoisie capitaliste. Dix-huit ans avant la révolte de 68, ils vont répondre par l’objection à l’éternelle question de la jeunesse : doit-on systématiquement, en devenant adulte, entrer dans le moule qui nous est destiné ?
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 avril 2006

 

L’Objecteur

De

Michel Vinaver

Mise en scène

Pascal Henry

Avec

Patrick Alaguératéguy

,

Bruno Cadillon

,

Carlos Chahine

,

François Cognard

,

Pascal Decolland

,

Claudie Decultis

,

Véronique Hubert

,

Françoise Huguet

,

Cyril Lévi-Provençal

,

Matthieu Marie

,

Valérie Moinet

,

Julien Muller

,

Véronique Muller

  • Lecture

1945 : alors qu’il effectue son service militaire, au cours d’un exercice, Michel Vinaver s’assied, fusil par terre.
1950 : après avoir publié un premier roman chez Gallimard, Lataume, Michel Vinaver en écrit un second, L’Objecteur. Ce roman est aussi son dernier. La suite le verra faire une carrière dans l’industrie et un parcours d’écrivain de théâtre. Ce parcours le conduit l’année 2000, à écrire une pièce sur le théâtre et à inventer une mise en abîme de l’Objecteur….

L’histoire : Paradoxalement confrontée à la société du spectacle et au réalisme économique, une troupe de théâtre a entrepris de jouer la version scénique du volumineux roman (362 pages) d’un auteur qui préconise pour sa pièce « une esthétique de bouts de ficelle ». L’action en est située à Paris et dans les environs, en pleine guerre froide, au moment où le monde pourrait basculer dans le conflit atomique qui oppose les blocs de l’ouest et de l’est.

Là, en 1950, deux jeunes gens de vingt ans se rencontrent : Josseline est issue d’une famille d’ouvriers militants au parti communiste ; et Julien, de la grande bourgeoisie capitaliste. Dix-huit ans avant la révolte de 68, ils vont répondre par l’objection à l’éternelle question de la jeunesse : doit-on systématiquement, en devenant adulte, entrer dans le moule qui nous est destiné ?

Ici, en 2000, la troupe plonge au cœur de ce que l’on pourrait appeler une « jonglerie théâtromanesque », convaincue qu’il est possible, pour onze comédiens utilisant des accessoires sommaires, de mettre en scène 72 personnages, de les faire évoluer dans une multitude de lieux et d’atteindre son objectif : incarner collectivement la parole d’un écrivain joyeusement affranchi des normes habituellement en vigueur au théâtre…

La pièce se présente donc comme le montage de deux histoires entrelacées. D’une part la fable du roman écrit par Michel Vinaver en 1950, une véritable fiction, romanesque et foisonnante, tantôt drôle, tantôt émouvante, fondée sur une vérité historique ; et d’autre part une fausse réalité qui fait incursion par intermittence : la préparation du spectacle et sa représentation par une troupe de théâtre en 2000. Le théâtre est mis en situation pour mieux raconter la machine du monde, les rouages, les systèmes, comment ils fonctionnent et se détraquent

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L’Objecteur

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment