Je suis Fassbinder

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 05 au 28 avril 2019
Durée : 1h55

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Pièce d'actualité

,

Politique

À partir de la figure underground de Fassbinder, Stanislas Nordey et sa troupe, tous formidables, scrutent et analysent les dérives nationalistes d'une Europe démunie face à ses crises actuelles. Un spectacle choc né d'une aventure collective et qui ose remettre la parole politique sur la scène d'un théâtre.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 42 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Je suis Fassbinder

De

Falk Richter

Mise en scène

Stanislas Nordey

,

Falk Richter

Avec

Thomas Gonzalez

,

Judith Henry

,

Eloise Mignon

,

Stanislas Nordey

,

Laurent Sauvage

« Ce qu’on est incapable de changer, il faut au moins le décrire. » Rainer Werner Fassbinder

  • Spectacle-manifeste

Metteur en scène et auteur d’une quinzaine de pièces, Falk Richter, né en 1969, est artiste associé à la Schaubühne à Berlin. C’est en 2007 que Stanislas Nordey a découvert son écriture. Enthousiasmé, il a alors réuni un groupe de comédiens pour travailler pendant six mois sur l’intégralité de ses textes. De là est né Das System, créé au Festival d’Avignon 2008. En cosignant ensuite My Secret Garden, inspiré par le journal de l’auteur, ils ont inventé une façon de créer un spectacle “à quatre mains”, au fil des répétitions, en dialogue avec les acteurs. Ils partiront cette fois de Rainer Werner Fassbinder, un artiste décisif dans le parcours de Falk Richter.

Du théâtre alternatif aux films à succès de la fin de sa vie, Fassbinder ne cessa jamais d’être une figure underground, restant fidèle à son thème de prédilection : la transgression – politique, sexuelle. Son œuvre ne s’est donnée aucun interdit, ne s’est jamais autocensurée.

Travailler sur cette matière, pour Falk Richter et Stanislas Nordey, c’est aussi interroger notre monde : qu’est-ce que faire du théâtre aujourd’hui ? Que peut-on, ou non, s’autoriser ? Je suis Fassbinder est un titre générique, un point de départ. À partir de là, tout est possible.

  • La presse

« Un théâtre d’action. Un théâtre de combat. Un théâtre qui provoque, invoque, convoque l’Histoire au plus près de son présent. Qui bouscule, dérange, interroge, sans donner de réponses, laissant à chacun le soin de les chercher. (...) la vitalité de la mise en scène, volontiers « trash », méticuleusement réglée sur le mode d’un joyeux chaos (qui n’est qu’apparence), digne des plus riches heures de l’underground contestataire. » Didier Méreuze, La Croix, 11 mars 2016

« Stanislas Nordey propose une réflexion sur le rôle du théâtre face aux problèmes du monde. À voir. » Yolande Baldeweck, L'Alsace, 13 mars 2016

« Ici, cela donne des scènes Nordey-Laurent Sauvage, toujours formidable, des scènes qui valent le détour. Mais leurs camarades sont eux aussi sur la crête. Judith Henry, aigüe et fine, portant et ce passé récent et cet aujourd’hui déroutant, avec une profonde clairvoyance, Eloïse Mignon, charmeuse et nuancée, Thomas Gonzalez, énergie canalisée avec esprit. » Armelle Héliot, blog Le Figaro, 14 mars 2016

« Un spectacle manifeste. Un spectacle qui n’a pas froid aux yeux, qui prend l’actualité brûlante à bras-le-corps (...) Comment redonner du sens quand tout est confusion  ? Si le théâtre n’apporte pas de solutions, il est un des lieux où la parole circule encore librement à condition de prendre la parole. La démarche artistique de Nordey et Richter se situe là, dans cet interstice démocratique qui permet encore de s’exprimer, de mettre en jeu et en lumière une parole politique et poétique.  » Marie-José Sirach, L'Humanité, 14 mars 2016

« On est saisi par l'audace et le talent du duo à raconter le chaos européen actuel, à le décrypter violemment, tout en parvenant à l'incarner au-delà de tout débat trop théorique, à en faire une joute d'acteurs prenantes et spectaculaires. (...) Ici tout se conjugue et s'embrase superbement. » Fabienne Pascaud, Télérama TT

« Ce qu’il montre bien, en revanche, c’est la peur qui est à l’œuvre, le repli sur soi qu’elle suscite, les instincts bas qu’elle réveille, les clivages qu’elle génère (...) Pour ce faire, Falk Richter va jusqu’au bout. Pas en choisissant la voie d’un théâtre politique, qu’il récuse, mais en chroniquant à voix haute l’Europe d’aujourd’hui. C’est un théâtre d’actualité qu’il écrit et co-met en scène avec Stanislas Nordey. » Brigitte Salino, Le Monde, 12 mars 2016

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Je suis Fassbinder

4 Notes

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(3)

Très bon


(0)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Therese Q. (11 avis) 02 juin 2016

Je suis fassbinder Superbe !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laurent B. (1 avis) 01 juin 2016

Je suis Fassbinder inégal un peu trop bavard parfois, ca en devient usant mais des bons moments de reflexion, l'esprit de fassbinder assez respecté, le spectateur reste libre de penser ..
0
0
1
2
3
4
5
Par

Dominique V. (1 avis) 30 mai 2016

Je suis Fassbinder Tres Bon spectacle j'ai achete le texte.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Brigitte B. (2 avis) 23 mai 2016

Tout ce qui nous agite en ce moment Mise en scène tonique qui embrasse toutes les questions de ces derniers mois et pose une réflexion vive, avec toutes les propositions contradictoires, on est avec eux , englobés dans leur joute verbale ! Formidable !
0
0

Spectacles consultés récemment